Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Les acteurs du Littoral s’auscultent - 19/06/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis hier, ils évaluent les activités menées depuis six mois, et proposent aussi des programmes et projets. Les médecins, directeurs d’hôpitaux, chefs de service des districts de santé, chefs de santé communautaire de la province du Littoral se réunissent depuis hier à Bonanjo. Cette réunion, qui ira jusqu’à jeudi prochain, s’inscrit dans le cadre des activités menées dans le domaine de la santé. L’ouverture de ces travaux était présidée par le secrétaire général de la province du Littoral, Nguelé Nguelé.

Ces assises visent d’abord à évaluer toutes les activités de santé effectuées à mi-parcours dans le Littoral depuis six mois. Et en plus, comme le précise le Dr. André Bita Fouda, délégué provincial de la Santé publique, les objectifs de cette réunion consistent à vérifier l’exécution des recommandations de la dernière conférence de coordination en octobre dernier et leurs évolutions. Selon le Dr André Bita Fouda, lors de cette réunion, les acteurs de la santé pourront également discuter des projets et des programmes de santé proposés par les différents médecins et chefs de district, adopter de nouveaux plans d’action, élaborer de définitions des cas simplifiés compréhensibles par les communautés.

La mise en place d’un système de surveillance épidémiologique à base communautaire sera aussi nécessaire. D’où l’importance de la présence des chefs de santé communautaire à ce forum. Ceux-ci doivent être identifiés afin que leur tâche soit plus suivie. Parce qu’étant plus rapprochés des populations, leur rôle dans le système de santé est primordial. Surtout à cause des insuffisances de performance tant sur les activités que sur les résultats enregistrés en qualité et en quantité dans le domaine de la surveillance épidémiologique en ce moment.

Le quatrième jour, c’est-à-dire jeudi, une cinquantaine de tradi-praticiens est attendue pour une meilleure sensibilisation. Les discussions seront organisées entre ces deux protagonistes, c'est-à-dire les médecins traditionnels et les médecins modernes. Celles-ci porteront sur les différentes contributions qu’ils peuvent s’apporter mutuellement. En fait, l’important ici est de savoir concrètement ce que la médecine traditionnelle peut tirer de la médecine moderne et vice-versa. "La médecine traditionnelle est indéniable et elle doit être mise en exergue. Nous ne pouvons pas avancer en faisant comme si elle n’existe pas. Elle fait partie intégrante de toutes les étapes de la santé ", relève le délégué provincial de la Santé.

Josy MAUGER

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !