Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr René Owona Essomba : "Nous serons très exigeants" - 21/06/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dr René Owona Essomba, secrétaire technique du Comité de pilotage de la stratégie sectorielle de santé au Minsanté. Qu’attendez-vous des chefs de service de santé de district à l’issue de cette formation ? Le Minsanté est en train de mettre en œuvre l’approche sectorielle. On voudrait que le gouvernement et les partenaires mettent ensemble les fonds à la disposition des chefs de district de santé à concurrence du budget de leur plan d’action annuel. Il y aura de l’exigences dans la gestion de ces fonds en relation avec l’exécution du plan. Notre administration n’est pas souvent exigeante sur le suivi des réalisations faites avec le budget mis à la disposition des gestionnaires. Ce qui est plutôt la principale exigence des bailleurs de fonds car chez eux, les moyens doivent être à la mesure des résultats attendus. Nous devons donc préparer nos chefs de district à être en mesure de répondre à cette nouvelle donne.

Cette formation va-t-elle également permettre de réduire les décès maternels quand on sait que 70 à 80% des activités des districts de santé sont dans la santé de reproduction ?

Le gouvernement s’est fortement engagé à atteindre les objectifs du millénaire. La santé de reproduction à elle seule en couvre les trois quarts, et elle est une priorité majeure de la stratégie sectorielle de santé. Donc, vous comprenez que l’essentiel du travail, pour qu’on atteigne les objectifs, doit se faire dans le cadre de cette santé de reproduction. Tout est donc mis en œuvre pour que les décès maternels se réduisent.

Quelles étapes suivra l’actuelle formation ?

Après cette formation, les médecins devront être capables d’analyser correctement les problèmes qui se posent aux communautés et d’élaborer des objectifs réalistes pour les résoudre, à travers l’élaboration des plans d’action sanitaires de leurs districts. Ils seront appuyés dans cette mission par le niveau provincial et dans une moindre mesure par le niveau central à travers la supervision de ceux qui auront été formés. Cette expérience qui porte sur 11 districts pilotes devra être étendue sur l’ensemble des 174 districts que compte le pays.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !