Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Un sel anticancéreux. Des analyses en laboratoire montrent que le sel botanique de Aaron Jason a plusieurs vertus - 16/10/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C’est un sel en cours d’expérimentation. Son inventeur, Aaron Jason Carver l’appelle "Bernogs" ou "sel botanique". La plupart des travaux en laboratoire ont été faits sur cet aliment. Et cette phase que les spécialistes appellent l’analyse "in vitro" est presque bouclée. En comparaison avec le sel raffiné ordinaire, Aaron Jason Carver affirme que la teneur du Bernogs en chlorure de sodium est basse et se situe autour de 35% contrairement au sel de cuisine dont la teneur varie entre 95 et 99%.

Certes le chlorure de sodium est important pour l’organisme, mais à certaine dose, il devient nuisible pour la santé. Chez les hypertendus par exemple, le chlorure de sodium fait monter la pression artérielle. Contrairement au sel raffiné, le sel botanique contient des oligo-éléments qui servent au maintien des fonctions organiques des systèmes cérébral, digestif, respiratoire, etc.
Le rapport d’analyses réalisées au laboratoire bactériologique du Centre hospitalier universitaire (CHU) sous la direction du Dr. Hortense Gomsu Kamga, médecin biologiste, révèle que « le sel botanique a des effets antibactériens et antifongiques », c’est-à-dire qu’il peut lutter contre les bactéries, les champignons et des levures. Ce rapport confirme qu’il agit sur les Cocci Gram positif, les Cocci Gram négatif, les entérobactéries, les bacilles Gram négatifs non fermentaires, etc.

Le compte rendu du test de toxicité aiguë réalisé au laboratoire de pharmacologie et de toxicologie moléculaire du département de biologie de la faculté des Sciences de l’université de Yaoundé I par le Pr. Paul Moundipa conclut quant-à lui qu’en toxicité aiguë, le « Bernogs a une LD50 qui permet de le classer parmi les produits dénués ou dépourvus de toxicité alors que les antibiotiques conventionnels, ont presque toujours des effets indésirables, même à faible dose ».
Sur le même produit, une étude chimique a été faite pour savoir pourquoi le sel botanique a des effets antibiotiques et antifongiques. Le Pr. Ngadjui de l’université de Yaoundé I qui a fait le travail découvre que Bernogs contient deux propriétés : les triterpènes et les saponines. Ces propriétés ont des caractéristiques émollientes (amollit les tissus), astringentes (facilite la cicatrisation), antioxydantes (ralentit la dégradation des aliments ou composés organiques due aux effets de l’oxydation), anticancéreuses, anti-inflammatoires, etc.
D’autres études montrent que le sel botanique de Aaron Jason Carver contient un taux d’azote important, soit 530mg par 100 g. L’azote aide à la respiration cellulaire. Ce sel a également une teneur en lipide, environ 1,1%, ce qui n’est pas courant dans les autres sels.
Bernogs est un mélange de sel marin (25%) et de céréale et légumineuses. Le soja, le blé, le sésame, l’ail, les petits pois, le pistache, le sorgho, les pépins de papaye, ciron orange, les carapaces de crustacée, l’argile verte, etc. entrent dans sa composition.

Aaron Jason Carver est Camerounais, expert en médecine naturelle, enseignant vacataire au département de médecine et de la pharmacopée traditionnelle de la faculté de Médecine et Sciences biomédicales de Yaoundé. Il a fait ses études à l’Institut international des sciences médicales de Séoul en Corée du Sud. Il a introduit une demande dans un centre de recherche de la place pour que des analyses "in vivo" (sur des êtres humains) soient faites avec le Bernogs.
Le Bernogs a été présenté à plusieurs expositions scientifiques nationales. C’était le cas à Yaoundé récemment lors des journées technologiques et scientifiques. Si le test "in Vivo" était concluant, et si on envisageait une production industrielle, le sel botanique serait une probable solution thérapeutique à plus d’un malaise.

Jeanine Fankam

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !