Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Le nouveau-né au centre des priorités : La Cnps a lancé hier à Yaoundé un programme de prévention des risques - 18/10/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

«L’hôpital ne suffit pas à réduire la mortalité infantile. Il faut développer de réels partenariats aux interventions communautaires ». C’est ce qu’on pense à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS). Pour réduire la mortalité infantile, et éviter que les nouveau-nés ne meurent avant leur arrivée à l’hôpital, le directeur général adjoint de la Cnps, Lysette Ngatchou a lancé hier à l’hôtel Hilton de Yaoundé, un programme de prévention des risques chez la mère et l’enfant en milieu communautaire. C’est en partenariat avec l’association Synergies Africaines contre le Sida et les souffrances, et la Société camerounaise de pédiatrie (Socaped), qu’elle a élaboré ce programme dont l’objectif est la promotion des soins en santé maternelle et infantile.

D’après le Dr Anne Esther Njom Nlend, pédiatre et par ailleurs coordonatrice du projet, l’endroit le plus dangereux pour un enfant est l’Afrique sub-saharienne, et le Cameroun n’y échappe pas. Les risques survenant dans les cinq premières années de vie, mais surtout les 30 premiers jours. Selon des études faites, le taux de mortalité infantile actuel au Cameroun est de 74/1000. « Un taux bien élevé de décès précoces qui surviennent souvent avant l’arrivée l’hôpital, soit à cause de l’ignorance, de l’éloignement des services de santé, ou du fait de la mauvaise utilisation à temps des services de soins », explique la spécialiste. Une cellule technique a été mise sur pied au sein du Centre hospitalier d’Essos. Outre le programme, la Cnps a commis un guide de prévention pour une maternité et un nouveau-né sans risque au Cameroun. Outil qui servira à la vulgarisation pour la formation et l’information des familles. Le programme lancé hier, s’étendra dans les provinces avec l’organisation des rencontres dans les familles, avec la tenue de causeries éducatives et une diffusion radiotélévisées dans les stations provinciales.

Marguerite Estelle ETOA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !