Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Faculté de médecine de Yaoundé : Après la résistance, le compromis ; Les étudiants du cycle biomédical feront deux semestres supplémentaires - 06/11/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

24heures ont été nécessaires pour trouver une issue au conflit qui menaçait les rapports entre la Faculté de Médecine et des Sciences biomédicales de Yaoundé (FMSB) et les futurs techniciens supérieurs en santé. Ceux-ci, on s’en souvient, ont manifesté jeudi dernier suite à la décision du doyen de prolonger leur année académique de deux semestres. De quoi s’agit-il en réalité ? Selon un responsable de la FMSB, l’année dernière, l’ensemble du corps enseignant de la FMSB s’est rendu compte qu’il y a au sein de la faculté, un cycle de formation en biomédicales et en médico-sanitaire.

En principe, il s’agit d’un programme spécial de formation des techniciens supérieurs susceptibles de travailler soit dans les laboratoires (laborantins supérieurs) soit des techniciens supérieurs en santé, c’est-à-dire des infirmiers supérieurs qui sont capables de faire le lien entre le médecin et les autres infirmiers. Ce sont des techniciens de haut niveau qui maîtrisent parfaitement le nursing ou les soins infirmiers et qui sont dotés de capacité d’encadrement et de gestion du personnel, soit dans des hôpitaux, soit dans des hôpitaux de district, soit dans les programmes de santé. Un constat a été fait par le conseil de la faculté. Les étudiants finissants n’étaient pas assez outillés. Il leur manque une formation élémentaire en soins infirmiers, indispensable pour l’obtention de leur diplôme. Ce qui ne retentit pas toujours bien dans les oreilles de ces derniers qui ne veulent même pas être appelés techniciens supérieurs en santé.

Marthe BASSOMO BIKOE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !