Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Mbalmayo : On vaccine contre le tétanos - 20/11/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le lancement le 14 novembre 2007 dernier du 3ème tour de vaccination contre le tétanos maternel et néo-natal avait pour cadre l’esplanade de l’hôpital de district de Mbalmayo. Dans son mot de bienvenue, le directeur de l’hôpital de district le Dr Dieudonné Etoundi Atangana agissant en lieu et place du chef de service du district de santé s’est félicité de l’organisation de ce 3ème tour de vaccination contre le tétanos néo-natal et maternel dans l’enceinte de cette institution. Trois ans après son lancement par le ministère de la Santé Publique. Illustration indéniable du rôle de référence que joue cette institution hospitalière au sein du district de santé de Mbalmayo.

La vaccination étant le reflet de la santé des populations, le Dr Etoundi Atangana a souligné que celle du 14 novembre 2007 concernait les femmes en âge de procréer dont l’âge varie entre 15 et 49 ans, une cible qui constitue 23 % de la population. Toutefois il est présumé que 28 à 30 % de la population locale est exposée à cette maladie difficile à prendre en charge, lorsqu’elle est déclarée. Le message en provenance du ministre de la Santé publique est clair : « prévenir vaut mieux que guérir, » en ce moment où les maladies les plus émergentes, ou récurrentes font payer aux populations un lourd tribut en terme de pertes en vies humaines, retard scolaire ou déstabilisation sociale pour ne citer que ces exemples. Des dispositions prises et la disponibilité des moyens humains et matériels, augurent de bons résultats quant au taux vaccinal au bout de cette campagne qui est très active au niveau des aires de santé du district.

Le premier adjoint préfectoral qui présidait la cérémonie au nom du préfet du Nyong et So’o empêché, a rappelé que cette opération rentre dans le cadre de la politique des grandes ambitions définie par le chef de l’Etat ; et obéit à un principe qui veut que le Camerounais soit appelé à vivre dans un cadre amélioré, bref un environnement assainit et propice à son émancipation. Pour Dominique Nyanze qui a souligné la détermination de notre pays de concert avec l’OMS, l’UNICEF, et l’UNFPA à enrayer le tétanos néo-natal et maternel, cet objectif ne peut être atteint que grâce à la pleine participation des populations et des acteurs de la santé. Il a, à cet effet, souhaité que les hôpitaux restent des centres de convivialité et non d’intrigues.

Jean Désiré Oloumou

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !