Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Lutte conte le Sida : L’évaluation semestrielle validée - 21/11/2007 - La nouvelle expression - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les participants à la réunion du Comité national de lutte contre le Sida ont adopté le rapport à mi-parcours présenté hier, à Yaoundé. Au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de la Santé publique. “Faut-il attendre quatre années pour connaître le taux de prévalence ?” Question de André Mama Fouda aux participants à la réunion du Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS) sur la présentation du rapport à mi parcours - de janvier à septembre 2007. Au nombre des invités, des représentants des agences des Nations unies au Cameroun, des émissaires des institutions nationales et des délégués d’organisations internationales rassemblés. Trois axes principaux constituent la substance du rapport, il s’agit de : l’accès universel à la prévention en faveur des groupes cibles prioritaires ; l’accès universel aux traitements et soins en faveur des enfants et des adultes vivant avec le VIH/Sida ; et la protection et le soutien aux orphelins et enfants vulnérables (Oev). Il ressort de ce document que le taux de prévalence national issu de l’Enquête démographique et des ménages, réalisé et publié en 2004, est toujours de 5.5 %. “ Qu’au terme des unités de mobiles de dépistage de routine (12 au total), 63.788 personnes ont été dépistées au 30 septembre 2007, parmi lesquelles 3.577 dépistées positives, correspondant à un taux de prévalence de 5,6 % ”.

Cette année, 510.000 personnes vivant avec le VIH/Sida (Pvvihs) ont été inventoriées au Cameroun, dont près de 76.500 sont aptes à prendre des antirétroviraux (Arv).

De la population de Pvvihs sous traitement Arv, 65 % sont encore en vie vingt ans après le début de l’infection. Les campagnes de sensibilisation ”Vacances sans Sida 2007”, lancées le 1er août, ont permis de réaliser près de 35.214 causeries éducatives et 179.956 entretiens individuels. 527 pairs éducateurs, dont 332 jeunes ont pris part à cette opération qui a duré trois semaines. Sur les Oev (enfants et orphelins vulnérables), une phase d’identification a été menée sur l’ensemble du territoire national. Il en est résulté le recensement de 183.523 Oev, dont 86.098 filles et 97.425 garçons. Au cours de cet exercice, 430 d’entre eux, parmi les plus défavorisés, découverts sur chacun des 70 sites d’intervention répertoriés à travers le pays, bénéficieront d’un soutien supplémentaire.

Le Plan stratégique 2006-2010 préconise la réduction de 50% au moins de jeunes âgés de 15 à 24 ans infectés par le VIH d’ici 2010. Mais aussi une augmentation de 5% et de 7% à 75% du nombre de femmes et d’hommes qui ont effectués un test de dépistage VIH et retiré les résultats d’ici à la même période.

Irène Sidonie Ndjabun

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !