Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Les dents en quelques…maux ; Des journées consacrées à la santé bucco-dentaire viennent de s’ouvrir à Douala - 11/12/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les professionnels et spécialistes des maladies dentaires sont réunis depuis hier à l’hôpital Laquintinie de Douala, à l’occasion des premières journées consacrées aux maladies bucco-dentaires. Vous avez bien dit « premières » journées? Le paradoxe même de l’évènement en situe bien l’importance. Malgré une forte progression du taux de prévalence des maladies bucco-dentaires, notamment chez les moins de 12 ans, l’intéressement du grand public à ce type d’endémies n’avait jusque-là jamais été porté à un niveau national. A l’initiative de l’organisation non-gouvernementale « Smile », les assises de Douala qui dureront cinq jours, ont pour but de vulgariser la connaissance des pathologies bucco-dentaires, tout en balisant les pistes pour rendre leurs traitements accessibles au plus grand nombre.

Marguerite Marie Limagnack, la présidente de l’ONG Smile a indiqué dans son propos d’ouverture, le défi d’améliorer l’offre en traitement au niveau national. Soulignant que malgré l’augmentation des chiffres des personnes atteintes, l’essentiel des spécialistes des dents se recrute dans les grandes villes que sont Yaoundé et Douala. Le plus souvent, dans des cliniques privées où les coûts sont parfois onéreux par rapport au pouvoir d’achat moyen des Camerounais. « Nos travaux devraient aboutir à la mise en place d’une unité mobile pour favoriser les interventions en milieu rural », a expliqué la promotrice.

A sa suite, la représentante de l’Oms, après avoir démontré que les maladies bucco-dentaires sont un enjeu planétaire aujourd’hui est même allée plus loin. Certes, le nombre des professionnels est restreint du fait des études onéreuses – souvent à l’étranger- qu’il faut mener pour se spécialiser. Mais pour la représentante, l’enjeu pour les pouvoirs publics doit être de ramener les soins bucco-dentaires dans le giron des soins de santé primaires. Cela passe par des recyclages des personnels médicaux en place, afin de permettre que des diagnostics soient opérés dans tous les centres de santé. Un bon chantier à déblayer.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !