Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Rougeole et poliomyélite : 44 000 enfants vaccinés à Kousseri - 12/03/2008 - La nouvelle expression - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

William Aurelien Eteki Mboumoua a fait savoir que plus de 8 000 déplacés tchadiens sont pris en charge par des organisations humanitaires parmi lesquelles la Croix-Rouge camerounaise. L’afflux de déplacés tchadiens fuyant les combats à N’djamena, début février, a créé une situation humanitaire inquiétante dans la province de l’Extrême-Nord. Et la Croix-Rouge camerounaise n’a pas ménagé d’effort pour mettre la main à la pâte. La crainte des épidémies et de la famine a conduit à la mise en place d’un certain nombre d’activités humanitaires. Ainsi, les Nations Unies, l’Unicef, de la Croix-Rouge nationale et ses partenaires du Cicr. Une campagne de vaccination contre la rougeole et la poliomyélite a été lancée le 13 février 2008.

Ils ont dès les premiers jours de leur arrivée en terre camerounaise dans le nord-est du pays, bénéficié de l’aide des Nations unies et des autorités camerounaises. De l’eau potable a été distribué par une citerne avant que les canalisation de la société de distribution de l’eau parviennent jusqu’au camp de réfugiés. Des tonnes de denrées alimentaires ont aussi été distribuées. La campagne de vaccination contre la rougeole et la poliomyélite a ciblé 44 000 enfants parmi les réfugiés tchadiens ainsi que les enfants camerounais. Pour les autorités sanitaires, cette campagne visait, entre autres, à sécuriser la population camerounaise face à une éventuelle épidémie alors que la couverture vaccinale nationale tend vers l’éradication complète de la poliomyélite.

Au-delà de l’assistance médicale, le Hcr, l’Unicef, les Ong, de la croix rouge, et le Pam fournissent l’aide alimentaire et en eau potable. Depuis le 9 février en effet, l’Unicef fournit 48.000 litres d’eau par jour, a précisé le président de la croix rouge au cours du point de presse.

Cette rencontre avec les médias faisait aussi suite aux travaux de l’assemblée générale qui a permis l’élection des membres du comité de direction de la croix. Et William Aurelien Eteki Mboumoua en a profité pour les présenter aux hommes de médias. Cécile Akame, secrétaire général du Cerac a été élue 2e vice-présidente de la Croix rouge camerounaise. Elle remplace à ce poste Dr Marie Madeleine Fouda qui a retiré sa candidature à cette élection la dernière minute, tandis que M. Hajal Massad occupe toujours le poste de 1er vice-président. Le président national a été réélu au cours des travaux de l’Assemblée générale de l’institution de janvier dernier à Garoua.

Pour William Aurelien Eteki Mboumoua, l’élection de Cécile Akame se justifie par les missions du Cerac et de la Crc qui sont similaires. On se rappelle que Chantal Biya est présidente d’honneur de la Croix-Rouge camerounaise.

C M

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !