Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

André Mama Fouda confronté à la vétusté des équipements sanitaires - 13/03/2008 - La nouvelle expression - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé publique était jeudi en tournée - marathon dans quatre des huit départements de la province du soleil couchant. Beaucoup de promesses faites au passage. Le jeudi 13 mars 2008, André Mama Fouda était en tournée - marathon de prise de contact dans la province de l’Ouest. Il a jeté son dévolu sur le Ndé, la Mifi, les Hauts-Plateaux et le Haut-Nkam à partir duquel il a rallié le Littoral pour la suite de son périple. Que ce soit à l’hôpital de district de Bangangté, première escale de sa tournée, à l’hôpital provincial de Bafoussam, à Baham ou à Bafang, les problèmes posés par le personnel sanitaire sont presque les mêmes. Il s’agit en effet de la vétusté des plateaux techniques, de l’insuffisance des produits de première nécessité et du personnel pour la plupart non qualifié.

Pour ce qui est de l’hôpital de district de Bangangté (qui accueille beaucoup d’accidentés de la route parce que situé sur l’axe lourd Bafoussam-Yaoundé), André Mama Fouda, compte tenu des besoins du terrain, a promis sa dotation en une ambulance équipée et la réouverture, dans les mois à venir, de son service de radiologie tombé en ruines depuis des lustres.

“Nous sommes venus nous rendre compte des conditions de travail et de la fonctionnalité des formations sanitaires dans la province de l’Ouest ; et nous sommes particulièrement à Bafoussam pour mesurer ce qui reste encore à faire afin de parfaire le projet des grandes ambitions du président de la République”, a martelé le Minsanté qui, tout en reconnaissant que des d’efforts restent à fournir pour une grande réhabilitation de l’hôpital provincial, a annoncé sa dotation imminente en centres d’hémodialyse et d’imagerie médicale. Ce qui a fait dire à docteur Bernard Chemagah, son directeur général qui a d’ailleurs remis un mémorandum au Minsanté, que “ces outils permettront de compléter les diagnostics cliniques que les praticiens auront à faire.

L’hôpital provincial sera au top niveau.”
Rendu dans la province de l’Ouest au lendemain des émeutes qui ont fait plusieurs morts et de nombreux blessés graves sur l’ensemble du territoire national, André Mama Fouda a tenu à remettre dans chaque formation hospitalière visitée un paquet minimum constitué des médicaments de première nécessité. A l’en croire, ils permettront d’administrer gratuitement les premiers soins aux patients qui y seront accueillis aux urgences. Au terme du tour du propriétaire, il ressort que certaines promesses faites par lui viennent ainsi rallonger la liste laissée sans suite par son prédécesseur, Urbain Olanguena Awono.

Blaise Nzupiap Nwafo

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !