Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Tuberculose : le nécessaire engagement - 25/03/2008 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La journée mondiale s’est célébrée hier, avec comme préoccupation, le combat plus efficace contre la pandémie. Le Cameroun s’est joint hier à la communauté internationale pour célébrer la 15ème journée mondiale de lutte contre la tuberculose. « La tuberculose demeure un problème majeur de santé publique dans le monde, mais surtout dans les pays en développement comme le Cameroun », a lancé dans son propos liminaire, André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, aux membres du corps diplomatique, ceux des représentations des organisations internationales, de l’Organisation mondiale de la santé et certains partenaires.

Le Cameroun, selon André Mama Fouda, atteint chaque année 150 cas pour cent habitants. Ce qui correspond relativement à trente cas de tuberculose toutes formes confondues. Le slogan retenu pour la commémoration de cette année est édifiant à souhait : « Je m’engage. Halte à la tuberculose ». Ce slogan, d’après le Dr Charlotte Faty Ndiaye, représentant de l’Organisation mondiale de la Santé, « souligne la nécessité pour chacune et chacun de faire quelque chose pour arrêter la propagation de la tuberculose, tout en mettant en exergue le fait que l’action de chaque individu compte ».

Découvert en 1886 par Robert Koch, le bacille de tuberculose continue de faires des ravages au sein de la population mondiale. Plus de 120 ans plus tard, la pandémie demeure une préoccupation majeure. Environ 25% de tous les cas de tuberculose chaque année sont enregistrés en Afrique qui n’abrite pourtant que 11% de la population mondiale. Pour le Minsanté, la célébration de la 15e journée mondiale de lutte contre la tuberculose est une invite à susciter de la part des gouvernements, l’engagement à combattre plus activement la maladie ainsi que les donateurs, à financer plus encore les services de traitement de la tuberculose et la recherche de nouveaux médicaments.

La finalité étant l’espoir de « l’éliminer d’ici 2050 ». C’est pourquoi le gouvernement camerounais a mis en place une stratégie sectorielle de santé qui fait de la lutte anti-tuberculeuse un de ses programmes prioritaires. Selon le Dr Hubert Wang, coordonateur national de la lutte contre la tuberculose, depuis l’amélioration de l’offre des soins avec la création de 206 centres de diagnostics et de traitement repartis à travers le triangle national, on note de plus en plus des malades qui viennent se faire consulter et qui suivent le traitement.

Louis MATEA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !