Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Douala aura son centre hospitalier panafricain - 31/03/2008 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Groupe santé Afric a signé une convention de financement avec la Bdeac, la First Bank et le Fagace samedi. La voix altérée par l’émotion, le Dr. Njinkoue Wandja ne réalise pas encore ce qui lui arrive. Le projet sur lequel il a longtemps espéré et même investi la presque totalité de ses moyens verra peut-être bientôt le jour. Samedi dernier à Douala, le Groupe Santé Afric (GSA), dirigé par ce médecin, a signé une convention de financement de trois milliards de francs Cfa avec la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), Afriland First Bank et le Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace).

Ce financement va permettre au Gsa de mener à terme le projet d’un centre hospitalier panafricain en gestation depuis 10 ans et dont le coût total est estimé à six milliards de F. Il permettra aussi, outre la création de 158 emplois, d’accroître considérablement, et à très court terme, l’offre de santé publique et de formation continue des médecins de la sous-région sur un plateau technique pointu. Ceci, pour limiter au maximum les cas d’évacuations sanitaires par exemple qui saignent les économies africaines, causent des souffrances humaines, éloignent les patients de leur famille et retardent l’évolution de la connaissance des méthodes de prise en charge des patients présentant des pathologies ou des lésions complexes en matière de traumatologie, etc.

Une étude menée par un organisme panafricain estime à 50 milliards de F les sommes dépensées chaque année par la sous-région Afrique centrale en matière d’évacuations sanitaires. Un chiffre d’ailleurs en constante augmentation. « L’avènement du centre hospitalier panafricain pourrait faire faire l’économie d’au moins 25 % de ces précieuses devises et permettre d’injecter plus de deux milliards de francs Cfa de valeur ajoutée par an dans l’économie camerounaise », soutient le Dr. Wandja. Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Fritz Ntonè Ntonè, et le délégué provincial de la Santé pour le Littoral, André Fouda Bita, tous deux présents, ont manifesté de la joie pour la concrétisation de ce projet qui devrait permettre aux populations, désormais, de recevoir des soins de qualité à des coûts réduits. Le président de la Bdeac, M. Dologuele, a déclaré, quant à lui, être prêt à soutenir d’autres projets de ce type qui développent le secteur privé et contribuent à réduire la pauvreté.

E.V.F.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !