Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

L'ostéoporose : Le mal qui casse les os - 23/05/2006 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Faute de matériel de dépistage de cette maladie au Cameroun, les conséquences sont graves.
L'Organisation mondiale de la santé (Oms) estime à plus de 200 millions, le nombre de personnes atteintes d'ostéoporose à travers le monde. Il s’agit d’une maladie caractérisée par la fragilité des os et aux conséquences graves comme les fractures (hanche, poignet, fémur...). A l'origine de ces cassures, il y a le plus souvent les traumatismes, un simple faux pas ou tout simplement le simple fait de se lever.

Selon une étude internationale publiée dans le magazine santé Doctissimo, les fractures causées par l'ostéoporose se répartissent pour 44 % en tassements vertébraux, 19 % en fractures de l'extrémité supérieure du fémur, 14 % en fractures de l'extrémité discale de l'avant bras et 23 % en fractures localisées au niveau des autres membres (bassin, membres inférieure, côtes, etc).

Catherine Koustoff, patiente et membre de l'Association française de lutte antirhumatismale (Aflar), précise du reste que, les conséquences de l'ostéoporose vont au de-là des fractures. Elle évoque par exemple des douleurs aiguës ou chroniques ; des handicaps légers ou graves liés aux fractures, des modifications corporelles progressives dues à l'âge et le regard des autres qui ajoute à la difficulté psychologique et l'angoisse de l'avenir.
Problème de santé publique en Europe du fait du nombre élevé des victimes, l'ostéoporose reste peu connue des Camerounais où elle ne sévit pas encore autant. Cependant, les statistiques inscrites dans les registres de l'Hôpital central de Yaoundé (Hcy), présentent un minimum de deux cas de fractures liées à l’ostéoporose par mois.

Ménopause

Ainsi, pour éviter de tels drames, des stratégies préventives doivent être mises en place par le gouvernement camerounais. Et celles-ci passent par l'ostéodensitométrie, la seule technique qui permet de quantifier la densité minérale osseuse à différents endroits du corps. L'enquête menée dans les formations hospitalières montre que l’absence du matériel susceptible de le faire, un appareil évalué à des centaines de milliers de francs Cfa, n'est malheureusement pas faisable. Face à ce manquement, le corps médical recommande la vigilance aux populations qui présentent des facteurs à risques : Les vieilles personnes (plus de 50 ans), les ménopausées, les personnes à l'indice de masse corporelle bas, les fumeurs ou alors les gens qui font fréquemment des chutes.

Ce d'autant plus que les symptômes de l'ostéoporose apparaissent tardivement par rapport au processus qui entame la présence du calcium dans l'os, principale cause de fractures. "Le mode de révélation de l'ostéoporose est le plus souvent brutal avec la survenue d'une fracture. Quelques autres signes s'y ajoutent, conséquences des fractures, tels les douleurs neurologiques dues à la compression d'un nerf de la moelle épinière par exemple ou les déformations", explique le Dr Albert Ohayon. Le gynécologue obstétricien dit pourquoi les femmes sont les plus grandes victimes de cette maladie. "A partir de 50 ans, le taux d’estrogènes de la femme baisse lorsqu'elle est ménopausée. Et, cette carence hormonale va troubler la transformation du calcium qui, contribue à former et à solidifier les os".

Cathy Yogo

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !