Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Le vaccin pentavalent déjà fonctionnel - 05/02/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C’est hier qu’il a été lancé officiellement à Okola. La lutte contre les méningites survenant chez l’enfant de moins de cinq ans est ainsi entamée. Un grand soulagement pour les mamans. La centaine environ, et portant leurs tout-petits dans les mains, elles étaient tout-sourire hier, à Okola, dans le département de la Lékié, dans la région du Centre. Normal. Elles ont eu le privilège de recevoir pour leur progéniture le tout nouveau vaccin contre les infections à Haemophilus Influenzae type b (DTC-Hep/B-HiB).

Un vaccin qui a la particularité de traquer cinq maladies : la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite virale B et les infections à Haemophilus Influenzae type b, par rapport à l’ancien (DTC-Hep B), qui ne se limitait qu’aux quatre premières. Une vraie prouesse pour les chercheurs qui réussissent ainsi à prévenir les enfants contre les méningites, entre autres.

C’était donc une belle cérémonie. Le lancement officiel de l’introduction du vaccin pentavalent dans le Programme élargi de vaccination (PEV) a été présidé par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda. En présence du préfet du département de la Lékié et de nombreuses élites du coin. L’allocution du Minsanté était semblable à une causerie éducative. Et l’enseignant du jour n’a pas manqué de souligner que le nouveau vaccin s’administre depuis le 1er février dernier dans toutes les formations sanitaires du pays, autorisées à vacciner les enfants âgés de 0 à 11 mois, cibles du PEV. Toujours selon le ministre, le nouveau vaccin pentavalent est administré selon le calendrier de vaccination habituel, c’est-à-dire à six semaines, à dix semaines et à 14 semaines après la naissance.

Bon à savoir. L’Haemophilus Influenzae type b est une cause majeure de la moitié des méningites survenant chez l’enfant de moins de cinq ans, avec un taux de mortalité de 20 à 60% chez les patients hospitalisés mais aussi les otites et les pneumonies. Selon les spécialistes, ceux qui parviennent à survivre, 15 à 35%, subissent des séquelles irréversibles comme la cécité, la paralysie, le retard mental, la perte d’audition, les difficultés d’apprentissage. « Pour assurer le succès de cette importante opération, j’en appelle à la mobilisation générale de tous, en l’occurrence les parents, afin qu’ils présentent tous leurs enfants âgés de 0 à 11 mois aux postes de vaccination », a ajouté le Minsanté. C’est pour cette raison que le Gouvernement, avec l’appui de ses partenaires, a décidé d’introduire ce vaccin dans le PEV. Avant de clore la cérémonie, une visite a été faite ainsi que des dons remis dans les différents centres de santé de la localité. La balle est donc désormais dans le camp des mamans.

Marthe BASSOMO BIKOE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !