Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Agrégation : l’Afrique centrale se prépare - 27/05/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le séminaire de renforcement de capacités des candidats en médecine s’est ouvert hier à Yaoundé. Pour la troisième fois, les aspirants au grade d’agrégé en médecine humaine, vétérinaire, pharmacie et odonto-stomatologie de la sous-région Afrique centrale se retrouvent pour affûter leurs armes. C’est à la faveur d’un séminaire de préparation à ce concours qui s’est ouvert hier à l’Hôpital général de Yaoundé, sous le patronage des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Santé publique. Un concours qui se situe dans le cadre du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES). La cérémonie d’ouverture était présidée par Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, pour qui ce séminaire permet d’accroître les chances de réussite des candidats « grâce à la qualité des enseignements des experts aux compétences internationalement reconnues ». Selon le Minesup, il s’agit essentiellement de renforcer les capacités innées et acquises des agrégatifs.

C’est pourquoi le Pr. Messa Toure, représentant de la Conférence internationale des doyens et écoles de médecines d’expression française, a exhorté les candidats à voir dans la rigueur du jury une bonne préparation à l’examen final. « Donnez-vous de la peine maintenant pour qu’en 2010, vous passiez les épreuves sans peine », a-t-il souligné. Le concours est en effet prévu pour novembre 2010. Et si pour le Pr. Bruno Bekolo Ebe, président de la Société camerounaise des agrégés, ce séminaire est un geste d’encouragement pour la promotion de l’excellence académique, de l’avis du Pr. Maurice Aurélien Sosso, coordonnateur du centre de préparation, on pourrait même déjà parler d’un pôle d’excellence. « L’Afrique centrale a connu un taux de réussite de 98% au dernier concours d’agrégation », a-t-il précisé.

Pour cette édition, les 27 candidats à l’agrégation sont issus de quatre pays à savoir sept Camerounais, neuf Congolais, deux Centrafricains et neuf Gabonais. Avec des spécialités telles que la chirurgien, la pédiatrie, l’anesthésie réanimation, la cardiologie, la cancérologie, la gastro-entérologie, etc. Jusqu’au 3 juin prochain, ils recevront des enseignements entre autres sur la constitution du dossier, les publications, le plan et les règles de préparation d’une leçon inaugurale, les techniques de présentation d’un épreuve de malade. Le côté pratique de la préparation sera possible grâce au plateau technique du Centre hospitalier universitaire.

Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !