Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Douala, le temps de l’imagerie par résonance magnétique ; Le premier appareil d’imagerie par résonance magnétique de la région du Littoral a été inauguré hier à la polyclinique de Bonanjo - 11/06/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le plateau technique médical du Littoral s’est renforcé depuis hier par l’acquisition d’une unité d’Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM). Pour le Dr. Jean Claude Taptue, représentant du délégué régional de la santé lors de la cérémonie d’inauguration hier à la polyclinique de Bonanjo, ce nouvel appareil va permettre de résoudre les difficultés de prise en charge de certains cas de maladie par des diagnostics plus précis. L’élargissement du plateau technique médical de la région devrait en outre permettre selon le Pr. Wally Muna, représentant du conseil d’administration de la polyclinique de Bonanjo, de réduire les cas d’évacuation sanitaire, par l’amélioration de la qualité des soins.

L'IRM est une technique d'imagerie médicale d'apparition récente (début des années 1980) permettant d'avoir une vue 2D ou 3D d'une partie du corps. Elle est basée sur le principe de la résonance magnétique nucléaire (RMN) : en appliquant une combinaison d'ondes électromagnétiques à haute fréquence sur une partie du corps et en mesurant le signal réémis par certains atomes (comme l'hydrogène), il est possible de déterminer la composition chimique et donc la nature des tissus biologiques en chaque point du volume imagé. L’IRM permet d’étudier avec une grande précision de nombreux organes tels que le cerveau, la colonne vertébrale, les articulations et les tissus mous. Elle est d’une grande utilité lorsqu’une analyse très fine est nécessaire et que certaines lésions ne sont pas visibles sur les radiographies standards, l’échographie ou le scanner. Elle permet de rechercher, par exemple, au niveau du cerveau, des lésions infectieuses ou inflammatoires, des anomalies des vaisseaux, ainsi que des tumeurs. Au niveau de la colonne vertébrale, des hernies discales peuvent être facilement décelées tout comme des lésions ligamentaires ou méniscales au niveau des articulations.

Cependant, le problème qui se pose est celui de l’accessibilité de cet outil performant aux couches les plus démunies. En effet selon le Pr. Wally Muna, l’examen par l’IRM devrait coûter entre 200.000 F et 350.000 F, en fonction des organes à examiner. Face à cettte difficulté, le Dr. Fritz Ntone Ntone, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala a promis que la Cud participera à tous les mécanismes de nature à favoriser l’accès financier de cet examen aux plus pauvres.

Steve LIBAM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !