Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle et infantile : le Minsanté se mobilise - 24/06/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La première édition de la semaine d’actions de santé et de nutrition infantile et maternelle 2009 sera lancée dès le 30 juin. Une semaine chrono pour sensibiliser le maximum de personnes sur les bienfaits de la vaccination et d’une meilleure nutrition pour les enfants et leurs mères. C’est le défi que s’est fixé le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, dans le cadre de la Semaine d’actions de santé et de nutrition infantile et maternelle (SASNIM), du 30 juin au 5 juillet prochain. Dans l’objectif de briefer la presse et les différents partenaires de son département ministériel sur cette opération, le Minsanté, en compagnie du ministre de la Femme et de la Famille, Suzanne Mbomback, est revenu sur la lourde tâche qui attend les acteurs de cette opération.

« Nous allons procéder, dans un premier temps, à une vague de vaccinations de routine. Ainsi, 75 000 enfants recevront une dose de BCG et de DTC-HEP B (soit les vaccins contre la tuberculose et l’hépatite B), et 120 000 femmes enceintes devraient recevoir le vaccin antitétanique », a déclaré le Minsanté. Cette semaine de prévalence intervient dans un contexte primordial pour un pays comme le Cameroun, où le taux de couverture vaccinale est inférieur à 90 %. Selon le rapport de l’enquête démographique et de santé (EDS III), établi en 2004, au Cameroun, environ un enfant sur sept meurt avant d’atteindre l’âge de cinq ans.

Les objectifs du SASNIM 2009, présentés par le Dr Marie Kobela, Secrétaire permanente du Programme élargi de vaccination (PEV), sont alors de bons auspices. 80 % d’enfants âgés de neuf à 59 mois devraient être vaccinés contre la rougeole et au moins 95 % d’enfants de 12 à 59 mois devraient être déparasités durant cette semaine. Selon le Dr Marie Kobela, « le personnel médical sensibilisera les populations en stratégie de porte-à-porte, mais aussi en stratégie mobile dans les régions reculées et en stratégie avancée à travers des postes de vaccination itinérants. » Cette semaine du SASNIM se veut écologique. Le matériel utilisé, entre autres seringues, sera conservé dans des récipients spéciaux ou boîtes de sécurité, qui seront consumés pour empêcher tous germes de se développer.

Monica NKODO

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !