Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Le centre de la FCB : un exemple à suivre pour la prise en charge de la drépanocytose - 22/06/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Créée en décembre 2008, cette structure s’occupe de près de 300 enfants. Le Centre mère et enfant de la Fondation Chantal Biya était déjà réputé pour son expertise en matière de soins aux tout-petits. Mais depuis l’année dernière, il a ajouté une autre corde à son arc. L’unité de prise en charge de la drépanocytose. Si 176 nouveaux cas ont été recensés après l’ouverture du centre, ce sont au total 284 enfants, en provenance de Yaoundé et de ses environs, qui y sont suivis régulièrement.

Les missions du centre, logé au pavillon Luc Montagnier, sont, entre autres, la réalisation des activités de prévention comprenant le dépistage néonatal, la prise en charge ultra précoce des nouveau-nés, l’éducation des patients et des familles. Il s’attelle également à une politique intégrée de formation des professionnels de santé et à la réalisation d’un programme de recherche clinique, de santé publique et de recherches biomédicales, en collaboration avec le Centre Pasteur et le ministère de la Santé publique. Le tout visant la prévention de la maladie et le développement de la qualité des soins desservis aux patients.

Le centre de drépanocytose met un accent particulier sur la consultation, maillon incontournable dans la prise en charge. En effet, dans ses composantes prévention et soins, elle s’étale en moyenne sur 45 minutes. Sauf la première consultation, qui peut aller jusqu’à deux heures. Toutefois, les patients étant le plus souvent issus de familles démunies, il faut faire face aux difficultés liées à la transfusion sanguine, aux mesures préventives et aux complications. Elles sont coûteuses et pas toujours disponibles. D’où l’appel pour une subvention de la prise en charge, l’amélioration du fonctionnement du centre de transfusion sanguine avec priorité pour les drépanocytaires, la prise en compte de la drépanocytose dans les programmes de santé publique, etc.

JNM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !