Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Un centre de santé inauguré dans le village Mfida - 18/06/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Mfida (Nyong-et-So’o). L’ouvrage inauguré samedi dernier est issu de la collaboration entre deux ONG, camerounaise et allemande. Baptisé « Case de santé bon secours », l’édifice supplante Mfida, une petite bourgade de Mengueme, dans le Centre. Il est constitué entre autres d’une salle d’attente, d’un bureau de consultations, d’une pharmacie, d’une salle d’hospitalisation de sept lits, d’une salle de soins, d’une salle de maternité, d’un laboratoire, d’une salle de gynécologie et d’une ambulance. L’équipement sanitaire est tout aussi important.

Il est composé d’un microscope, d’un réfrigérateur et du petit matériel de chirurgie. Flambant neuf, le tout premier dispensaire de Mfida, inauguré samedi dernier, est un ouvrage de grande portée. « Il est question d’alléger les souffrances des populations de Mfida et des environs, en réduisant le taux de mortalité et en leur évitant de parcourir de longues distances pour se soigner». Des explications de l’abbé Thomas Bienvenu Tchoungui, vicaire du diocèse de Mbalmayo. Le prélat est également le promoteur de l’Association de soutien aux initiatives pour le développement des populations de Mfida et des ses environs (Assapidem).

En fait, le centre de santé de Mfida est l’un des fruits de la coopération entre deux groupes. L’Assapidem basée au Cameroun et l’association Lebendigesdorfeskamerun (LDK), établie en Allemagne. Selon l’abbé Thomas Bienvenu Tchoungui, fils du village, « ces deux groupes se donnent pour objectif de combattre l’exode rural en viabilisant les villages ». Et Mfida est en bonne voie, vu qu’avec le soutien de ses partenaires allemands, la localité riche d’environ 500 âmes, a déjà bénéficié d’un centre commercial, de trois puits d’eau potable et d’une école primaire. « Le centre de santé n’est donc qu’une étape de plus, dans le processus de transformation de Mfida et ses environs », .selon Ernest Schüly, président de LDK, qui a fait le déplacement depuis l’Allemagne pour la circonstance. Pour leur part, les membres de l’Assapidem offrent des espaces et la main d’œuvre pour apporter un visage nouveau à leur Mfida natale.

Félicité BAHANE N.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !