Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Pr Robert Leke : une femme peut porter 12 bébés - 09/09/2009 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le chef d'unité gynéco obstétrique de l'Hôpital central de Yaoundé explique que cela est possible par assistance médicale. Comment est-il possible qu'une femme puisse être enceinte de 8, voire 12 enfants ?

Il est possible qu'une femme puisse avoir des grossesses multiples avec de multiples fœtus en même temps. Mais, ce sont des grossesses que nous appelons grossesses à risques. Très souvent, les grossesses gémellaires n'intéressent que 20% de la population tout au plus. Maintenant, ce taux a changé depuis que nous faisons les fécondations médicalement assistées, c'est-à-dire que depuis que nous avons commencé à aider les femmes qui ne pouvaient pas avoir des enfants à en avoir par des moyens médicaux, nous arrivons actuellement à stimuler la maturation de plusieurs ovules au niveau de l'ovaire par des médicaments qu'on peut donner pour la maturation de plusieurs ovules à la fois.

Et ensuite, faire ovuler ces ovules. Généralement, lorsqu'on donne ces médicaments, on s'attendrait à avoir peut-être quatre follicules qui se développent et on ne s'attendrait pas à avoir des grossesses qui ont 8 ou 12. Mais, il y a un risque car ces injections pourraient mener la maturation de ces follicules au nombre beaucoup plus grand qu'on ne s'y attendait. Et à ce moment là, on peut avoir plusieurs fécondations lorsque, toujours par voie d'assistance médicale, on met en contact les ovules et les spermatozoïdes, C'est ainsi qu'au lieu d'avoir des jumeaux, des triplés ou des quadruplés dans le cadre des grossesses normales, on se retrouve à avoir 6, 8 ou 12 enfants.

Autrement dit, aucune femme ne peut concevoir 6, 8 ou 12 enfants par voie naturelle ?

C'est peu probable sur le plan médical. Sur le plan naturel, la littérature n'a pas encore signalé le cas de 12 enfants. Il faut qu'il y ait une hyperstimulation pour qu'on puisse produire un tel nombre d'enfants.

Quelles sont les complications dans ce type de grossesse multiple ?

La première complication pour cet utérus qui, normalement peut porter deux, trois, quatre fœtus et se retrouve avec huit, est qu'il est surdistendu. Etant surdistendu, la tendance est qu'il se mette à contracter avant le terme. Donc, le risque majeur est la prématurité. Lorsqu'on dit que le taux de prématurité est beaucoup plus augmenté, ça veut dire aussi des risques de mort fœtale. Ensuite, le taux de malformation fœtale est plus élevé que dans une grossesse normale. Il y a encore d'autres complications qui sont liées à la multiplicité des fœtus dont une qui est surtout liée au mode d'accouchement.

Généralement, ces enfants sont dans ce que nous appelons des "mal positions"; ce qui fait que l'accouchement est beaucoup plus difficile. L'autre complication est que, lorsqu'on arrive à vider cet utérus surdistendu de ses enfants multiples, l'utérus risque d'avoir ses contractions normales après l'accouchement, pour éviter des saignements. Donc, nous avons un risque d'hémorragie post-accouchement beaucoup plus élevé chez ces patientes. Je tiens à signaler que c'est une complication car personne ne voudrait de façon intentionnelle, avoir à porter 12 bébés. C'est pour cela que pour nous médecins, c'est une complication de ces injections que nous donnons.

Compte tenu de ces risques, dans quel intervalle la femme peut-elle concevoir à nouveau ?

Une fois que l'utérus s'est rétabli, la femme pourrait éventuellement concevoir, que ce soit naturellement ou par assistance médicale; nous avons juste des soucis quant à l'intervalle entre un accouchement et l'autre seulement lorsque l'utérus porte une plaie comme après une césarienne. Des études récentes que nous avons menées à la Faculté de médecine (de Yaoundé, Ndlr) montrent que ce n'est plus les deux ans que nous avons prêché longtemps, mais qu'au bout de six mois, les tissus de l'utérus sont suffisamment reconstitués pour que la femme puisse avoir une autre grossesse sans gros problème.

Propos recueillis par Patricia Ngo Ngouem

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !