Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Claude Bernard Kamta Ngui : les personnes âgées sont aussi exposées à l’hydrocéphalie - 07/10/2009 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Neurochirurgien à l’Hôpital général de Douala, il éclaire sur les causes de la maladie. C’est quoi l’hydrocéphalie ?

L’hydrocéphalie est une accumulation anormale du liquide céphalo-rachidien (Lcr) dans les cavités ventriculaires cérébrales. Nous avons trois types d’hydrocéphalie. Il y a celle causée par l’hyperproduction du Lcr, celle causée par un défaut d’élimination de ce liquide et enfin celle due à l’absence des canaux excréteurs. Dans le premier cas, nous avons certaines tumeurs qui font une hyperproduction des Lcr. Le deuxième cas, nous avons des pathologies inflammatoires comme la toxoplasmose ou la méningitique au cours desquelles, il y a des malformations des membranes. Enfin, nous avons les sténoses.

Comment se manifeste-t-elle ?

Il y’a deux types de manifestations, qui sont différentes selon qu’on est nourrisson ou adulte. Chez le jeune enfant, elle se manifeste déjà par une macrocéphalée, c’est à dire, un gros crâne du fait que, avant un an, les structures crâniennes ne sont pas collées. Donc l’accumulation de ce liquide fait tendre le crâne et pousse la boite crânienne à s’allonger. C’est pourquoi on parle de macrocéphalée, la grosse tête. Et puis, il y’a des signes particuliers comme le signe du couché du soleil, quand l’hydrocéphalie est assez poussée. C’est un type de regard où le groupe oculaire est poussé en bas alors que les paupières sont poussées plus haut. Généralement, nous avons le gonflement de la fontanelle et une séparation des structures crâniennes. Nous avons d’abord, une grosse tête qui évolue par rapport au reste du corps. L’enfant qui ne rampe pas, ne peut porter sa tête, pleure, est irrité. Il a une incontinence urinaire comme fécal. Alors que chez l’adulte, nous avons plutôt les signes d’hypertension intracrânienne du fait que la boite crânienne étant consolidée et le cerveau n’est pas capable de s’étendre. Elle se manifeste par les céphalées, les vomissements en jets et les forts comas.

Quelles sont les personnes qui y sont exposées ?

Les personnes exposées sont d’abord les enfants qui présentent des malformations du système nerveux central. Les mamans portant des grossesses à risque. C'est-à-dire des femmes qui ont failli accoucher d’un enfant hydrocéphale ou celles qui ont une toxoplasmose. Dans ce cas, on peut avoir les risques de faire un enfant hydrocéphale. Il y a aussi des personnes qui ont eu des antécédents de méningites avec des risques d’adhérence. Enfin, généralement chez les personnes du troisième âge, où l’atrophie cérébral favorise l’hydrocéphalie; qu’on appelle hydrocéphalie à pression normale.

Existe des moyens pour prévenir cette pathologie ?

Dans la majorité des cas, il est impossible de la prévenir. Mais en ce qui concerne les infections inflammatoires chez les femmes, on peut déjà la prévenir en les empêchant d’attraper les pathologies; telles .la rubéole, la toxoplasmose qui a des répercutions au niveau du fœtus. Dans le cas de malformation du système nerveux central, il y a des patients qui présentent des déficits en acides foliques, donc là, il faut donner à ces femmes des acides foliques avant la quatrième semaine de grossesse. Prévenir également par des vaccinations anti-méningitiques, et pouvoir faire toutes ces consultations prénatales. C’est le traitement chirurgical qui est conseillé.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !