Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

L’imagerie médicale au scanner - 02/10/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un congrès international sur l’imagerie de la mère et de l’enfant réunit depuis hier à Douala près de 100 techniciens et ingénieurs médico-sanitaires. Une manipulation hasardeuse des appareils d’imagerie médicale entraîne forcément des effets nocifs sur l’organisme de la mère et de l’enfant. D’autres conséquences non moins importantes sont à déplorer. Notamment la pose de diagnostics erronés. C’est pour pallier ces manquements qu’un congrès international sur l’imagerie de la mère et de l’enfant a lieu depuis hier à Douala.

Cette rencontre qui est organisée par l’association camerounaise du personnel technique d’imagerie médicale et radiothérapie, réunit près de 100 ingénieurs et techniciens venus de 12 pays d’Afrique et d’Europe. Il est question, selon Narcisse Nana Nwedjwe, ingénieur médico-sanitaire d’imagerie médicale, d’améliorer la prise en charge du patient, « surtout chez la future mère et l’enfant», précise-t-il.

Une quinzaine d’exposés sur les bases de la numérisation de l’image en radiologie, les nouveautés en imagerie, les indications de TDM et de l’IRM, l’échographie materno-fœtale… animent cette rencontre. L’on a appris que l’imagerie médicale utilise des rayonnements ionisants (rayons x). Si l’opération est mal menée, la patiente risque gros. En l’occurrence un cancer, un avortement… Ceci est d’autant plus possible, que le contexte camerounais marqué par la prolifération de centres d’imagerie et de techniciens qui se forment sur le tas. A cet effet, les recyclages des ingénieurs médico sanitaires et autres techniciens doivent être permanents. Il est nécessaire que ces formations soient bien suivies et appropriées. Plus important encore, le respect des principes de radio protection est vivement recommandé. Les centres d’imagerie de certains hôpitaux camerounais ne sont pas réglementaires, les promoteurs ne respectent aucunement les topographies de la salle. De même, la qualité des appareils reste à désirer.

Josy MAUGER

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !