Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Carence : Le manque de calcium peut être dramatique - 25/07/2006 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Son absence dans l’organisme expose à l’ostéoporose, au diabète et aux maladies cardio-vasculaires.

Les apports recommandés en calcium par les nutritionnistes, varient entre 900 milligrammes par jour chez l’adulte à 1200 milligrammes par jour chez l’adolescent, les femmes de plus de 55 ans et les personnes âgées. Le rôle indispensable que ce nutriment joue dans le fonctionnement biologique de tous les êtres humains explique son importance.

Dans la plupart des pays, notamment au Cameroun, il figure sur la liste des apports nutritionnels conseillés (Anc), au même titre que les macronutriments comme les protéines, les lipides et les glucides. Selon le ministère de la Santé publique, la décision émane de la récurrence des cas de carence en calcium et l’important rôle que ce nutriment joue dans l’organisme.

En effet, selon Nathalie Elom, nutritionniste à Yaoundé, le calcium développe et maintient la santé des os et des dents. Il permet entre autres de calmer les nerfs, de renforcer la contraction musculaire, d’abaisser le taux de cholestérol et de contribuer à la prévention des maladies cardio-vasculaires et métaboliques comme le diabète. Il aide aussi à soulager les crampes musculaires. Nathalie Elom précise qu’en cas de carence, le médecin va donner au patient un traitement à base de calcium.

Pour les complications, la prise en charge des cas se fera au cas par cas. Par ailleurs qu’une carence en calcium expose à tous les maux ci-dessus cités et peut s’avérer fatale. C’est le cas de cet enfant de 10 ans actuellement interné à l’Hôpital central qui, après deux opérations chirurgicales de ses os devenus fragiles, ne voit presque plus. " Le manque de calcium peut fragiliser le nerf optique qui transmet l'information visuelle de la rétine au cerveau ; et rendre le patient aveugle.

Cependant, si la prise en charge se fait rapidement, ce dernier peut retrouver sa vue ", selon le Dr Ndo Belinga. Le neurologue ajoute que le contrôle de l'alimentation est très important. Car les signes d’une carence apparaissent lorsque les troubles irréversibles ont déjà eu lieu.

Végétaux

En effet, selon le Dr Joseph Mballa, médecin à Yaoundé, quand le corps est en manque de calcium, il va se servir dans la réserve osseuse et dans les dents. C’est cette régulation qui va entraîner la porosité et la fragilisation des os, des fractures, une déminéralisation des dents, des états de nervosité, des douleurs musculaires, les crampes dans les jambes, des problèmes de peau, des règles abondantes, des perturbations de la croissance.

Le médecin poursuit en disant que la carence en calcium s’associe quelquefois à un excès alimentaire de protéines animales. Voilà pourquoi, les populations qui consomment beaucoup de protéines animales sont plus souvent atteintes que les populations où les alimentations sont pauvres en produits animaux. Une alimentation riche en produits végétaux aide à se protéger contre la déminéralisation des os et l'ostéoporose.

On retrouve le calcium dans le lait et ses dérivés, les eaux minérales riches en calcium, les légumes, les fruits secs, le jaune d'œuf, les épinards et certains poissons. Toutefois Nathalie Elom précise que, les personnes qui, par choix personnel (végétarisme) ou pour raison de santé (allergie alimentaire, intolérance au lactose), n'incluent pas suffisamment de calcium dans leur alimentation devraient penser à satisfaire leurs besoins quotidiens en calcium par un supplément calcique.

Elles peuvent aussi consommer le lactase (enzyme séparant la molécule de lactose dans du lait) qui permet d’absorber malgré tout les produits laitiers. Enfin, un apport excessif en calcium dans l'organisme accroît les risques de calculs rénaux. Et entraîne constipation, perte d'appétit, nausées, douleurs abdominales et insuffisance rénale.

Cathy Yogo

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !