Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

La vaccination a permis de sauver des millions d'enfants, mais son coût ne cesse d'augmenter - 14/01/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon les conclusions d'un rapport sur les vaccins et l'immunisation dans le monde, publié conjointement par la Banque mondiale (BM), l'Unicef, et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ces dix dernières années ont été marquées par des « progrès remarquables » dans le domaine de la vaccination et du développement des vaccins, et des mécanismes de financement innovants, comme les « obligations-vaccination » qui aident à lutter contre les maladies infectieuses. Toutefois, l'augmentation du coût des nouveaux vaccins et la difficulté d'atteindre certains enfants sont un motif d'inquiétude pour les années à venir.

Cela dit, le nombre d'enfants immunisés contre les maladies infectieuses n'a jamais été aussi élevé, grâce aux efforts massifs accomplis ces dix dernières années pour fabriquer, distribuer et financer les vaccins et la vaccination dans les pays en développement (PED).

Grâce aux campagnes de vaccination, des progrès importants ont été réalisés dans la lutte contre des maladies comme la rougeole et la poliomyélite. La vaccination, ainsi qu'un meilleur accès à l'eau potable et aux services d'assainissement, ont permis de réduire fortement le nombre de décès annuels d'enfants de moins de 5 ans, passant de 17 millions en 1970 à 10,5 millions en 2000 et à 9,2 millions en 2007.

L'augmentation du coût de la vaccination demeure cependant préoccupante dans les PED, passant de 3,50 et 5 dollars par enfant dans les années 1980 à 6 dollars en 2000. En 2010, on estime que la vaccination d'un enfant atteindra un coût moyen de 18 dollars.

L'augmentation du nombre de vaccinations visant à protéger les enfants contre 14 maladies, qui constitue l'objectif du projet « Global Immunization Vision and Strategy » (La vaccination dans le monde : vision et stratégie), coûtera vraisemblablement plus de 30 dollars par enfant. Une initiative devrait permettre de sauver 2 millions de vies supplémentaires par an, selon le rapport.
Cette augmentation des coûts est due aux efforts pour atteindre les enfants vivant dans les régions plus éloignées et pour vacciner contre davantage de maladies, indique le rapport.

L'autre défi consiste à atteindre les 24 millions de bébés qui ne sont pas vaccinés correctement, voire pas vaccinés du tout chaque année. Selon le rapport, s'assurer que les vaccins nouveaux et existants bénéficient à tous les enfants vivant dans les 72 pays les plus pauvres coûtera un milliard de dollars supplémentaires par an.

De nouveaux vaccins sont en outre nécessaires, et ce, de manière urgente, pour enrayer des maladies très meurtrières, comme le paludisme, la tuberculose et le Sida.
Bien que les coûts semblent augmenter, le rapport souligne que la vaccination peut s'avérer beaucoup plus économique que les traitements. Éradiquer la variole, par exemple, a coûté 100 millions de dollars sur une période de 10 ans (jusqu'en 1977), mais selon une estimation, cet investissement a permis, depuis, une économie mondiale de 1,3 milliard de dollars en frais de traitement et de prévention.

« Les coûts augmentent en effet, mais la vaccination demeure l'une des interventions les plus rentables en matière de santé, souligne le vice-président et directeur chargé de la santé, de la nutrition et de la population au sein du réseau de développement humain de la BM, Julian Schweitzer. Les nouveaux vaccins, plus chers, protègent contre un plus grand nombre de maladies. Il sera essentiel de renforcer les systèmes de santé de façon à fournir ces vaccins de manière plus efficace et rentable et de trouver les bonnes stratégies permettant de vacciner également les enfants les plus difficiles à atteindre », a-t-il souligné.

Les grandes étapes de la vaccination au cours de la dernière décennie :

  • L'intensification des campagnes de vaccination a permis de réduire de 74% à l'échelle mondiale le nombre de décès causés par la rougeole.
  • La polio est sur le point d'être éradiquée et n'est plus aujourd'hui endémique que dans quatre pays (contre 125 en 1988).
  • La vaccination connaît une progression spectaculaire : de nouveaux vaccins permettant de sauver des vies sont désormais disponibles et de nombreux autres devraient voir le jour.
  • Les pays en développement sont devenus des fabricants de vaccins, contribuant ainsi à ce que les vaccins traditionnels demeurent abordables.

Noël Ndong

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !