Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le gouvernement entame une campagne d'information contre la fistule - 16/02/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le directeur général des affaires sociales et de la famille, Jean Clotaire Tomby, a offert, le 15 février à Brazzaville, des kits d'intégration socioéconomique à des femmes atteintes de la fistule. L'octroi de ce don fait partie de la consolidation du projet de prise en charge des femmes fistuleuses. Il s'agit également pour l'intervenant de promouvoir l'information auprès des bonnes volontés et des femmes atteintes de cette maladie que l'on croyait disparue depuis le XIXe siècle.

Les fistules vésico-vaginales rendent les jeunes femmes incontinentes. Elles se caractérisent par des fuites d'urine permanentes par voie vaginale. Elles peuvent être également accompagnées de brûlures mictionnelles, leucorrhées, et de signes d'irritation vulvo-vaginales.

Les victimes de cette maladie n'attendaient plus que l'action du gouvernement, qui a fait de leur sort, une priorité nationale. Ces femmes qui sont souvent à l'abri des regards, vivent tristement, abandonnées, et rêvent secrètement de l'opération qui fera que, peut-être, leur mari ou leur famille les accueillera à nouveau.

Malgré tout, le souci de sensibilisation ne pèse pas trop sur ces femmes car elles se trouvent dans un contexte socioculturel dominé par la tradition. Chez de nombreux Africains en effet, les filles continuent d'être mariées trop jeunes, parfois même à partir de leur 14e anniversaire. Si elles tombent enceintes, leur bassin est insuffisamment formé et trop étroit pour permettre le passage d'un enfant. Les accouchements occasionnent d'ailleurs souvent la naissance de bébés mort-nés.

Rappelons que l'une des raisons majeures de l'apparition des fistules reste l'absence de soins obstétriques d'urgence dans les hôpitaux. Dans les villages, les femmes sont condamnées à se tordre de douleur durant de longues heures, voire plusieurs jours, avant que leurs proches ne décident de les évacuer vers un centre de santé, parfois situé très loin de chez elles.

Or, la fistule peut être réparée dans le cadre d'une intervention chirurgicale. En cas de légions simples et si l'opération a lieu dans les mois qui suivent l'accouchement, les chances de succès sont plus nombreuses.

Fortuné Ibara

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !