Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Un nouveau plan de santé pour réduire la mortalité maternelle et infantile - 15/05/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Banque mondiale a publié un nouveau plan de santé de cinq ans pour aider les pays pauvres à réduire leur taux de fécondité élevé et empêcher le décès généralisé des mères et des enfants. Globalement, plus de 350.000 femmes meurent chaque année à cause de leurs grossesses et des complications de leurs accouchements. L'année dernière, 99% de ces décès sont survenus dans les pays en développement.

Pour le Dr Julian Schweitzer, vice-président par intérim du développement humain à la Banque « les décès maternels sont causés par la pauvreté, notamment en raison du coût de l'accouchement. Et il rappelle que « si la mère meurt en couches, les chances de son bébé à survivre à la première année de vie sont considérablement réduites ».

Trente-cinq pays pauvres en Afrique sub-saharienne ont des taux de natalité élevés (plus de cinq enfants par mère). De nombreuses femmes se tournent vers l'avortement comme moyen de dernier recours de naissance contrôlée. Quelque 68.000 femmes meurent chaque année à la suite d'un avortement non médicalisé, tandis que 5,3 millions souffrent d'incapacité temporaire ou permanente après des avortements.

D'ici cinq ans, les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) devront être atteints, or de nombreux pays en sont encore loin. Un accès accru aux soins de santé universels en matière de reproduction d'ici à 2015 est donc nécessaire dans les pays pauvres afin d'atteindre les OMD.

Boris Ebaka

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !