Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : le ministère de la Santé lance une campagne de distribution de moustiquaires imprégnées - 01/07/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'opération a débuté le 30 juin sur tout le territoire national et prendra fin le 3 juillet. Ces moustiquaires sont destinées aux femmes enceintes et aux enfants de zéro à onze mois. Le but est de réduire le taux de paludisme auprès de cette couche de population considérée comme la plus vulnérable. À Brazzaville, l'opération se déroule dans tous les centres de santé intégrée. Interrogé par Les Dépêches de Brazzaville, le médecin-chef du centre Poto-Poto, le Dr Dominique Obissi, nous a indiqué : « 4 035 enfants et 20 176 femmes enceintes ont été recensés et devront recevoir des moustiquaires imprégnées ». Il a ajouté que ces moustiquaires sont remises gratuitement et que ses services sont ouverts durant toute la campagne tous les jours, de 7 heures à 16 heures.

Expliquant la procédure mise en place dans son centre, le Dr Dominique Obissi a précisé : « Les femmes se présentent auprès de nos services. L'unique pièce qu'on leur demande de présenter, c'est leur fiche de pesée. Nous les enregistrons et leur donnons une moustiquaire imprégnée d'insecticide ».

Pour les femmes qui ne possèdent pas de fiche de pesée, une sage femme s'assure de l'avancement de leur grossesse et une moustiquaire leur est attribuée.

La surveillante générale du centre de Poto-Poto, Geneviève Mangayila, a déploré que les femmes de la circonscription sociosanitaire ne semblent pas s'intéresser à cette opération. « À ce jour, nous n'avons pas encore atteint le nombre des femmes attendu. Il me semble que l'information n'a pas vraiment atteint sa cible. Nous demandons aux femmes de venir en grand nombre retirer leurs moustiquaires », a-t-elle invité.

Tiras Andang

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !