Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Radiothérapie des cancers : l'Afrique francophone sous-équipée - 01/09/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

De toutes les maladies subies par les Africains, le cancer est celle qui fait chaque année plus de victimes, soit le même nombre que le sida et la tuberculose réunis. Or, dans l'accès à la radiothérapie, outil le plus commun et le plus efficace pour diagnostiquer ou soigner un cancer, l'Afrique francophone a pris un retard alarmant face à ses voisins anglophones.

On constate que ces quinze dernières années tous les pays anglophones africains se sont dotés de centres de radiothérapie, alors que la population des pays francophones a moins investi dans l'accès à cette technologie de pointe. Ce constat alarmant se fonde sur les statistiques disponibles à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), basée à Vienne (Autriche), un organisme de l'ONU qui peut assister les pays africains intéressés par un programme de médecine nucléaire, indispensable pour le diagnostic de certains types de cancer.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2010 le cancer aura dépassé les maladies cardiaques comme première cause de décès dans le monde. Pourtant, grâce à l'information et à la prévention, la détection précoce et le traitement de cette maladie, les taux de survie à long terme pour certains types de cancers, tels que ceux du sein et de la prostate, atteignent 85%, voire davantage, et jusqu'à 60% de certains cancers guérissent. Malheureusement, tel n'est pas le cas dans nombre de pays d'Afrique francophone.

Le directeur adjoint du département des sciences et des applications nucléaires de l'AIEA, Werner Burkart, a expliqué que si on prenait la radiothérapie, « qui est une méthode très efficace de traitement du cancer, les statistiques les plus récentes montrent que dans les pays en développement, on manque d'au moins 7 000 appareils de radiothérapie pour répondre aux besoins actuels. Et plus de 30 pays en Afrique et en Asie sont totalement dépourvus de moyens de radiothérapie. » Et à mesure que les populations s'urbanisent, elles adoptent des styles de vie et des comportements qui s'accompagnent d'un risque accru de cancer, constate-t-on. L'OMS prévoit que d'ici 2020, plus de 70% des cas de cancer se déclareront dans le monde en développement.

L'implication de l'AIEA devient donc pressante en Afrique francophone, avec le concours des États respectifs, pour étendre des systèmes efficaces de lutte contre le cancer fondés sur les lignes directrices de l'OMS et la création de partenariats entre les secteurs public et privé, la mobilisation de fonds et une sensibilisation plus accentuée afin que les pays pauvres puissent mieux assumer le fardeau de ce mal africain souvent oublié.

Noël Ndong

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !