Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la paralysie flasque aigue au Congo - 15/11/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé et de la population, Georges Moyen, l'a annoncé, le 14 novembre à Brazzaville, au terme d'une réunion entre le comité de crise de l'épidémie et les confessions religieuses. Le but de la rencontre était d'impliquer cette couche sociale dans la lutte contre l'épidémie, qui a déjà fait des centaines de morts depuis son apparition. Georges Moyen a expliqué que la vaccination sera gratuite et concerne toute la population congolaise. Il a invité les responsables des églises à sensibiliser leurs adeptes sur l'épidémie et la nécessité de participer à la vaccination. « Cette campagne nationale de vaccination est une démarche préventive destinée à toute la population du Congo, sans discrimination d'âge, de sexe, d'identité ou de statut sanitaire », a-t-il informé.

Le ministre a également invité la population congolaise au respect des règles d'hygiène et à l'assainissement de leur milieu. « La contamination se fait par les mains sales et à partir de la consommation d'aliments souillés », a rappelé le ministre.

La campagne de vaccination est un programme du gouvernement congolais. Celui-ci entend, à travers cette opération, éradiquer la maladie au Congo. La vaccination se déroulera en trois phases sur tout le territoire national. Après un premier passage en novembre, les deuxième et troisième passages interviendront au début et à la fin du mois de décembre. Les agents de vaccination passeront donc dans les habitations et dans les administrations pour atteindre toute la population.

Tiras Andang

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !