Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Epidémie de paralysie flasque aiguë : la campagne nationale de vaccination a été lancée à Pointe-Noire et au Kouilou - 12/11/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'esplanade de l'Hôtel de la préfecture a abrité, ce 12 novembre, la cérémonie de lancement de la campagne en présence de la Première dame du Congo, Antoinette Sassou N'Guesso, du ministre de la Santé et de la population, Georges Moyen, de plusieurs autorités préfectorales et municipales et des corps constitués nationaux et étrangers. L'épidémie de paralysie flasque aiguë, qui est due au poliovirus sauvage, sévit depuis plus d'un mois à Pointe-Noire, au Kouilou, au Niari, dans la Bouenza et à Brazzaville, où elle a déjà fait au total plus d'une centaine de victimes.

« Face à ce drame, le gouvernement de la République a décidé de lancer cette campagne de vaccination accélérée à Pointe-Noire et au Kouilou. Elle se déroulera en trois passages, à sept à dix jours d'intervalle, soit du 12 au 16 novembre pour le premier passage, du 3 au 7 décembre pour le deuxième et du 26 au 30 décembre pour le dernier passage. Elle s'étendra dès la fin de la semaine prochaine à toute l'étendue du territoire national, également en trois passages, afin de consolider l'immunisation de toute la population. À la campagne de vaccination, il faut nécessairement associer des mesures d'hygiène alimentaire, hydriques et d'assainissement du milieu, car la contamination se fait par les mains sales et à partir de la consommation d'aliments souillés », a indiqué le ministre Georges Moyen.

Cette campagne nationale de vaccination est une démarche préventive destinée à toute la population du Congo, sans discrimination d'âge, de sexe, d'identité ou encore de statut sanitaire. Les femmes enceintes et les enfants vaccinés doivent recevoir ce vaccin, qui par ailleurs est largement disponible et gratuit. Ce vaccin est le VPO monovalent qui s'administre par voie orale à raison de deux gouttes à chaque personne.

« Le succès d'une campagne de vaccination dépend de l'implication de la communauté. L'épidémie actuelle est grave au regard du nombre de victimes et de décès enregistrés. C'est le devoir de tous de donner la bonne information et de participer à la sensibilisation sur la nécessité pour tous de se faire vacciner », a ajouté le ministre.

Pour le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Youssouf Gamatsié, « un accent particulier devra être mis sur la qualité, y compris la mise en place d'un monitorage indépendant pour permettre d'interrompre la circulation du poliovirus sauvage d'ici le 31 décembre 2010. La principale stratégie recommandée est celle du porte-à-porte, mais les stratégies visant les fortes concentrations dans les zones urbaines ainsi que les zones rurales difficiles d'accès devront être envisagées », a-t-il commenté.

Plusieurs partenaires ont aidé le Congo dans cette difficile épreuve, comme l'OMS, l'Unicef, Eni Congo, Eni Fondation, Total E&P Congo, Chevron, CFCO, Brasco, La Croix rouge congolaise, le Rotary Club international...

Hervé Brice Mampouya

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !