Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Situation du VIH/sida à Pointe-Noire : la maladie touche de plus en plus de femmes - 18/12/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon une étude menée à Pointe-Noire, au 30 septembre 2010, sur 6 903 femmes ayant fait un test de dépistage du VIH/sida lors des consultations prénatales, 322 étaient séropositives. À la même date, 7 538 cas de personnes vivant avec le VIH avaient été recensées, parmi lesquels 469 enfants ; 6 239 personnes sont sous traitements antirétroviraux, indique la même enquête.

Sur 7 628 personnes ayant bénéficié d'un test de dépistage, 1 568 sont séropositives au VIH. Le taux d'acceptation du test de dépistage à Pointe-Noire est de 99,36%. La séroprévalence dans la ville océane est de 4,6% en 2009 contre 5% en 2005.

Selon le coordonnateur de l'Unité départementale de lutte contre le sida à Pointe-Noire et au Kouilou, le Dr Jean-Pierre Kouendolo, une action renforcée doit être menée en direction des femmes, qui sont les plus touchées par l'épidémie dans notre pays. De même, l'inégale répartition des services de prévention de la transmission du VIH doit faire l'objet de mesures.

« En 2011, nos actions vont s'orienter vers la prévention. Nous allons mettre l'accent sur la lutte contre l'infection des femmes en âge de procréer et leurs partenaires, sur la prévention des grossesses non désirées chez les femmes séropositives et sur la transmission d'une mère séropositive à son nourrisson, ainsi que sur la prise en charge globale », a affirmé le Dr Kouendolo. Outre ces actions destinées aux femmes, les autres actions de prévention primaire et de prise en charge vont se poursuivre, a-t-il indiqué.

Hervé Brice Mampouya

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !