Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le CHU de Brazzaville organise un test de recrutement - 17/01/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les épreuves écrites du premier tour ont été lancées samedi 15 janvier, sous la supervision du directeur général, Ignace Ngakala. Le recrutement concerne les brancardiers et les infirmiers diplômés d'Etat. Il a pour objectif de renforcer les effectifs du personnel médical du CHU de Brazzaville, dans les services de chirurgie, de pédiatrie, de réanimation et d'urgence, ainsi que dans les services engagés dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile.

Pour participer à ces épreuves de recrutement, les candidats infirmiers doivent être détenteurs d'un diplôme d'Etat, et ne pas être âgés de plus de quarante ans. Les épreuves concernent les soins infirmiers, la pathologie médicale et chirurgicale, et la déontologie infirmière. « Il s'agit de mettre en action toutes les informations sanitaires, par rapport à la décision prise par le président de la République, de rendre gratuites la césarienne et les complications majeures de la grossesse », a précisé le directeur général de l'établissement sanitaire.

A l'issue de la première partie, les candidats admissibles auront droit à un stage d'immersion de trois mois, suivi d'une évaluation. Les meilleurs infirmiers seront alors retenus définitivement pour travailler au CHU de Brazzaville.

Concernant le test des brancardiers, le BEPC suffit pour y participer. Après l'examen, ils seront affectés à la Croix-Rouge pour suivre une formation en vue d'acquérir tous les gestes nécessaires au transport des malades. Pour répondre aux attentes des usagers, les équipes travailleront d'une manière rotative : la première travaillera de 7h à 12h, la deuxième de 14h à 19h et la troisième, de 19h jusqu'au lendemain matin. Selon le directeur général, une vingtaine de brancardiers suffit pour satisfaire la population.

« En 2004, le CHU a recruté l'ensemble des paramédicaux et des sages-femmes sur test. Ce qui a permis de rajeunir les effectifs. Mais nous avons encore de nombreux problèmes au niveau des effectifs paramédicaux », a rappelé Ignace Ngakala.

Enfin, pour répondre à l'un des nombreux problèmes auxquels le CHU est actuellement confrontés, la direction prévoit de mettre à la disposition des usagers pour cette année 2011, cinq ascenseurs.

Yvette Reine Nzaba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !