Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Georges Moyen n'est pas satisfait du travail de ses collaborateurs - 24/01/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé a déploré publiquement l'inadéquation entre les moyens mobilisés et les résultats atteints par la plupart des actions entreprises par son département. « Il n'est pas du tout glorieux de constater que même lorsque les stratégies sont élaborées, les ressources mobilisées, l'appui technique et financier des partenaires obtenu, les activités et tâches prévues ne sont pas réalisées ou le sont de manière inappropriée », a relevé le 22 janvier à l'occasion de la séance d'échanges de vœux avec ses collaborateurs, le ministre Georges Moyen. « Notre département se singularise par la clarté des objectifs et des stratégies ; malheureusement nous pêchons dans l'exécution des interventions préconisées dans nos documents de stratégie et d'approche opérationnelle », a-t-il ajouté.

Après une année passée à la tête du département en charge de la Santé et de la population, l'ancien recteur de l'université Marien N'Gouabi semble avoir déjà pris la mesure de sa tâche de modernisation du système de santé prescrite par le programme gouvernemental. A cet effet, deux tournants majeurs s'imposent : l'atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement afférant à la santé en 2015, et surtout « l'objectif Congo pays émergent » à l'horizon 2025.

Pour avoir davantage de chances de succès, le ministre entend insuffler plus de dynamisme dans les actions préconisées au cours de l'année 2011. « Moderniser le Congo, c'est faire admettre et adopter par les Congolais des comportements plaçant le travail au cœur des priorités, c'est améliorer sans cesse sa gouvernance », a lancé en substance l'homme d'Etat, qui entend ainsi mettre la bonne gouvernance et la lutte contre les antivaleurs au cœur de sa stratégie.

« Gestion axée sur les résultats, évaluation des pratiques professionnelles, approche qualité, etc. sont indispensables, en vue de traduire la vision du gouvernement par la preuve, une vision appelée de tous ses vœux par le président de la République », a-t-il poursuivi.

Une litanie de directives a été, de ce fait, adressée aux collaborateurs. Parmi ces directives, retenons ici : la transmission des rapports d'activités dans les dix jours ; l'élaboration urgente d'une feuille de route ministérielle prenant en compte les horizons 2015 et 2025 ; des plans de travail incluant le cadre de suivi et l'évaluation pour chaque direction dans les dix jours ; un programme de contrôle réglementaire par l'inspection générale de la santé.

Autant de mesures qui, espérons-le, devraient garantir aux Congolais les effets de la gratuité de la césarienne et d'autres soins obstétricaux de la femme enceinte attendus cette année, celle du Vih/sida, ainsi que celle du traitement du paludisme pratiquée sans grand succès dès l'année dernière.

Thierry Noungou

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !