Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le ministre de la santé réceptionne au Beach de Brazzaville un bateau dispensaire - 09/10/2006 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Alphonse Gando, ministre de la Santé et de la population a réceptionné lundi 9 octobre, au beach de Brazzaville, un bateau dispensaire des mains du président Rodolphe Andersen de la société Andersen equipement. Ce bateau apportera une assistance sanitaire aux populations riveraines de la partie navigable du fleuve Congo et de ses affluents.

Présentant le bateau à la presse, Rodolphe Andersen a déclaré : « Ce bateau dispensaire dont la profondeur est de 1,5 m a été spécialement conçu pour des fleuves comme le Congo ou l'Amazone. Il a deux moteurs Volvo Penta de 700 chevaux chacun à propulsion jet. Il est comme un Boeing 737 qui aspire l'air en le propulsant pour décoller. Ce bateau aspire de l'eau en la propulsant pour se déplacer. Il n'a pas d'hélice et a une autonomie de 300 km avec une vitesse maximale de 65 km par heure, soit 33 noeuds. Il est parti d'Anvers (Belgique) pour Pointe-Noire puis de Pointe-Noire à Matadi (RDC), de Matadi à Kinshasa et enfin de Kinshasa à Brazzaville. Les dépenses effectuées sont estimées à près de 8 00 000 000 FCFA ».

Après une balade à bord du bateau, le ministre s'est prêté aux questions des journalistes. « Je suis ravi, a affirmé Alphonse Gando, que le bateau soit arrivé ici à Brazzaville. Cette petite excursion entre les deux ports, Brazzaville et Kinshasa, m'a permis d'évaluer sa performance. Ce bateau est très bien équipé en outils de médecine. On peut y faire accoucher une femme à bord ou exercer d'autres travaux de la médecine. Ce bateau vient pour résoudre les problèmes de nos populations vivant au bord des rivières navigables de la partie septentrionale de notre pays, qui ont souvent des problèmes de communication. Dans un premier temps, nous allons le mettre sur la Sangha, ensuite sur la Likouala aux herbes et enfin sur l'Oubangui jusqu'à Bétou. Il est arrivé avec trois tonnes de produits pharmaceutiques pour traiter environ dix mille personnes en trois mois. Nous l'utiliserons pour les campagnes de vaccination dans les milieux aquatiques ».

Le directeur des études et de la planification, Alphonse-Mexil Etongo, a, pour sa part, fait savoir qu'une équipe, composée d'un médecin, d'une sage-femme et deux infirmiers, devra se rendre très prochainement à Anvers en Belgique pour une formation adéquate. Cet engin exige donc une formation afin que l'équipe médicale qui y travaillera, s'habitue au bateau.
Auprès du ministre, on pouvait noter la présence de plusieurs responsables médico-sanitaires à savoir le directeur général de la population, le directeur départemental de la santé, le directeur général du centre de transfusion sanguine, et la directrice de la lutte contre la maladie.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !