Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Journée mondiale de la Santé : la résistance aux médicaments préoccupe l'humanité - 07/04/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les médicaments doivent se procurer dans les formations sanitaires et les officines appropriées. L'interpellation a été faite dans son message à la population le 7 avril au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville, lors de la célébration de la Journée internationale de la Santé par le ministre de tutelle, Georges Moyen. Cette année, l'accent a été mis sur la lutte contre la résistance aux médicaments antimicrobiens.

La commémoration de cette journée a été ponctuée par plusieurs messages, dont celui du directeur régional de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) rendu par le représentant de cette institution au Congo, le Dr Youssouf Gamatié. Outre ces messages, plusieurs communications ont été présentées sur différents thèmes, tels que la résistance aux antimicrobiens, la résistance aux antirétroviraux ainsi qu'à la tuberculose.

La résistance aux médicaments observée chez les patients peut être occasionnée par l'achat des médicaments contrefaits, la distribution des médicaments par des personnes non formées, le non-respect des doses, de la durée d'utilisation et des rythmes de prises ainsi que par l'absence de détection des faux médicaments.

Face à ces questions capitales de santé, le gouvernement congolais a pris des mesures nécessaires pour renforcer ce secteur. Ces mesures s'expliquent par la gratuité du traitement du paludisme des enfants de moins de 5 ans, du VIH/sida et de la gratuité des médicaments lors des césariennes et autres interventions obstétricales.

Selon le représentant de l'OMS au Congo, entre 2008 et 2009, sur les 451 isolats de germes de Shigella, causant une diarrhée sanglante, identifiés par dix-huit pays de la région, 78% étaient résistants aux médicaments utilisés pour le traitement de l'infection. Cette résistance a été observée également pour la tuberculose, dont plus de 35.000 cas ont été notifiés par plus de trente-cinq pays de la région depuis 2007. La résistance généralisée à la chloroquine a été détectée au début des années 1990.

Le ministre Georges Moyen a émis le souhait auprès des gouvernements, d'élaborer une politique et des stratégies de prise en compte des menaces de la pharmaco-résistance, afin de limiter l'évolution et la propagation éventuelle des germes résistants. Il a également lancé un appel aux États membres de prendre conscience de la pharmaco-résistance.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !