Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : une évaluation des actions s'avère nécessaire - 26/04/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En marge de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme célébrée le 25 avril, le ministre de la Santé et de la population a annoncé la mise en œuvre d'une revue des efforts entrepris dans le cadre du programme national de lutte contre cette pandémie au Congo. « D'ores et déjà, il est prescrit à tous les services compétents, une évaluation rigoureuse de la lutte contre cette endémie », a notamment indiqué le ministre Georges Moyen. Cette opération devrait s'articuler autour de l'identification des zones de dysfonctionnement du programme national de lutte contre le paludisme au moyen d'enquêtes de satisfaction auprès de la communauté et des prestataires de santé, et de la disponibilité des médicaments.

Le gouvernement congolais a lancé, depuis 2008, la gratuité des traitements contre les formes simples du paludisme pour les femmes enceintes et les enfants âgés de zéro à quinze ans. Mais, selon certains experts, cette gratuité aurait été mise en œuvre sans une définition conséquente des procédures efficaces. Ceci expliquerait-il cela ? Le ministère de la Santé vient en tout cas de prescrire, à court terme, l'élaboration des termes de référence du programme contre le paludisme « pour un repositionnement de la gratuité du traitement contre le paludisme », a justifié le chef du département de la Santé.

Par ailleurs, une concertation sur la prise en charge du paludisme est annoncée afin de palier l'urgence devant la menace du paludisme pour la santé publique dans notre pays. « Cette maladie constitue la première cause de consultation dans les formations sanitaires ambulatoires. Chez les enfants de moins de cinq ans, elle est la première cause de morbidité avec plus de 60% des consultations et des hospitalisations dans les formations sanitaires, elle est aussi la première cause des décès maternels », a rappelé Georges Moyen.

Dans le message solennel qu'il a prononcé à l'occasion de cette journée, le ministre a lancé un vibrant appel aux malades pour qu'ils fréquentent les centres de soins. Il a également demandé au personnel de santé de renforcer la qualité des prestations, aux communautés et leaders d'opinions, de renforcer la communication à ce sujet, et à la communauté scientifique, de contribuer activement à la lutte contre cette endémie.

Thierry Noungou

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !