Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Formation des pays d'Afrique centrale à la lutte contre la mortalité néonatale - 19/07/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Trente-quatre participants ont pris part au cours inter-pays sur les soins essentiels au nouveau-né, une formation des formateurs qui s'est déroulée du 4 au 15 juillet au centre hospitalier universitaire de Brazzaville. Organisée par le ministère de la Santé et de la Population en partenariat avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Unicef, cette formation a réuni des professionnels du Burundi, du Tchad, de Centrafrique et du Congo-Brazzaville. L'objectif général de la session était non seulement de renforcer leurs compétences en matière de soins au nouveau-né, mais aussi de leur inculquer des méthodes d'enseignement. Les participants ont reçu une formation théorique et pratique en utilisant le matériel didactique.

À l'issue de la formation, les formateurs ont recommandé, dans un rapport de synthèse des travaux lu par le Dr Ghislaine Conombo de l'OMS/IST/CA, d'étendre la démarche concernant les soins essentiels au nouveau-né (formation, déploiement des formateurs, suivi post-formation) ; de revitaliser l'initiative Hôpitaux amis des bébés ; de mettre en place un système efficace de collecte des données pour le suivi des progrès, avec des indicateurs d'impact et de qualité des soins ; d'inclure les soins essentiels au nouveau-né dans la formation de base des sages-femmes ; de réfléchir à l'introduction de la vaccination de l'hépatite B à la naissance.

Clôturant les travaux, le directeur général de la Santé, Alexis Elira Dokekias, a déclaré que cette formation constituait une des réponses au taux de mortalité néonatale élevé observé dans la majorité des pays ayant participé à cette session.

« La formation [...] n'est pas une fin en soi, le plus important reste à faire. La mise à échelle de l'approche des soins essentiels au nouveau-né est un travail de longue haleine. Elle est à la fois une nécessité qui s'impose en raison du taux de mortalité néonatale, qui reste élevé, et de l'urgence dans le cadre de l'atteinte des Objectifs du millénaire du développement, 2015 n'étant plus loin. [...] Les formateurs qui ont été formés ne suffisent pas pour couvrir, dans un délai raisonnable, tous nos pays. Pour ce faire, il est important de procéder à la multiplication des formations des formateurs nationaux, de constituer des pools de formateurs régionaux, provinciaux ou départementaux. Il faut ensuite des plans de formation des prestataires spécifiques aux régions, provinces et départements. Des supervisions devront être assurées pour asseoir, renforcer et maintenir les acquis de formation des prestataires à tous les niveaux », a-t-il déclaré.

Alexis Elira Dokekias a ajouté qu'il était également nécessaire de réviser les cursus de formation dans les écoles en sciences de la santé et d'y intégrer les soins au nouveau-né afin d'harmoniser le niveau de connaissances.

Bruno Okokana

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !