Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique : plus de 1 700 césariennes réalisées au cours de la première phase de gratuité - 22/08/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le premier rapport sur la mise en œuvre de la gratuité de la césarienne au Congo laisse tout de même transparaître quelques soucis en termes de mortalité maternelle et néonatale. Élaborée par une équipe d'évaluation mise en place par le ministère de la Santé, la première évaluation de la mise œuvre de la mesure décidée il y a une année par le président de la République couvre la période allant du 15 mai au 14 août 2011.

L'étude présentée le 20 août au ministre Georges Moyen rapporte que « 34 hôpitaux sur les 35 retenus au départ réalisent la césarienne et les autres interventions obstétricales majeures ». Seul l'hôpital de Mvouti, dans le département du Kouilou, n'a pas été opérationnel pour des raisons non indiquées à la presse.

Cependant, si le taux de couverture de 97% est jugé satisfaisant, le bât blesse au regard des vies perdues suite à ces opérations. « 1 779 césariennes ont été réalisées durant la période sur 1 5211 accouchements dans les hôpitaux concernés. Il faut signaler qu'il y a eu 14 décès maternels et 83 décès néonatals », indique, dans un communiqué, le ministère de la Santé et de la Population.

Des difficultés sont signalées, inhérentes à la méconnaissance des directives par les prestataires et à l'insuffisance de la sensibilisation de la population. Selon les statistiques officielles au Congo, on note 781 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes, soit une femme sur 28 qui meurt des suites d'un accouchement. La mortalité infantile (moins d'un an) est de 75 décès pour 1 000 naissances vivantes.

Parmi les facteurs favorisant la mortalité maternelle, on cite notamment des grossesses trop précoces, trop tardives, trop nombreuses ou trop rapprochées. Ainsi que des retards constatés dans la recherche des soins et dans le transport vers le centre de santé le plus approprié ou dans l'administration des soins de qualité

La gratuité de la césarienne et d'autres soins obstétricaux majeurs a été lancée par le président Denis Sassou N'Guesso, alors que le pays célébrait les 50 ans de son indépendance, en vue de corriger la situation et s'arrimer aux Objectifs du millénaire pour le développement d'ici à l'année 2015.

Thierry Noungou

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !