Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

VIH/sida : 25 milliards de FCFA accordé au Congo pour poursuivre ses efforts - 27/10/2006 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a accordé vendredi à Brazzaville, un financement de 25 milliards de FCFA au Congo pour soutenir ses efforts dans la lutte contre le VIH/sida. Ce don a été fait en vue de réduire le risque de transmission dans la population et le taux de mortalité et morbidité chez les personnes atteints par le VIH/sida. L'accord de don a été signé à Brazzaville entre l'épouse du chef de l'Etat congolais, Antoinette Sassou N'Guesso, en sa qualité de présidente du Comité de coordination nationale des projets financés par le Fonds mondial, et Véronique Porte, représentante du Fonds mondial au Congo.

Cette subvention, a déclaré Antoinette Sassou N'Guesso, permettra dans les cinq prochaines années d'étendre les activités de lutte contre le sida à la population et de prendre en charge les malades dans six départements du Congo non couverts par le Fonds mondial. Il s'agit de la Bouenza, du Pool, des Plateaux, des deux Cuvettes et de la Likouala où les activités de prévention, particulièrement au sein des groupes vulnérables, seront intensifiées. L'objectif est de réduire la morbi-mortalité liée à cette infection et d'assurer une prise en charge effective des personnes qui vivent au quotidien avec le VIH.

Le budget d'exécution du projet au cours des deux premières années a été arrêté à 6,600 milliards de FCFA, dont 3 milliards la première année et 3,600 milliards, la 2e année. La secrétaire exécutive du Conseil national de Lutte contre le sida (CNLS), le docteur Marie-Francke Purhuence estime que l'exécution du projet devrait permettre au Congo d'atteindre des résultats probants.

« En terme de prévention, a-t-elle indiqué, il s'agit de couvrir 110 500 personnes vulnérables et de permettre à 9 582 personnes d'être mises sous traitement ARV. 42 formations sanitaires intégreront des soins spécifiques et 7 243 enfants vulnérables bénéficieront de soins spécifiques dont une prise en charge psychologique et le soutien scolaire professionnel ».

La présidente du Réseau national des personnes vivant avec le VIH (RENAP +), Elisabeth Dianzeka, a saisi cette occasion pour convier les autorités congolaises à la bonne gestion de ce financement. « Nous espérons que ces fonds mis à la disposition par le Fonds mondial seront utilisés rationnellement et que les bénéficiaires en tireront un grand profit ». « Le RENAP + attendait ce moment afin de soulager les souffrances des personnes infectées et affectées par le VIH dans ces départements. Nous interpellons les frères et sœurs infectés et affectés vivant dans ces localités de s'impliquer dans toutes les activités qui seront entreprises, afin de faire aboutir ce projet », a ajouté Elisabeth Dianzeka.

Rappelons que le Congo avait soumis une proposition au Fonds mondial pour rattraper le retard observé dans la lutte contre le sida. Le Fonds mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a approuvé la requête du Congo, lors de la 11e session de son conseil (du 28 au 30 septembre 2005) à Genève.

Ce financement intéresse les départements qui n'ont pas été couverts par le Projet de lutte contre le sida et de santé lancé à la fin de l'année 2004. Il est financé à hauteur de 19 millions de dollars par la Banque mondiale à travers un don de l'Agence internationale de développement (IDA). Ce projet est un appui à la mise en œuvre du cadre stratégique de lutte contre le sida au Congo.

Le don du Fonds s'ajoute aux ressources allouées par le gouvernement à la lutte contre la pandémie. L'année dernière, le CNLS précise que ce budget était de 2,7 milliards de FCFA.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !