Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique : des mesures pour augmenter l'espérance de vie des Congolais - 09/04/2012 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé et de la population a rappelé le 6 avril à Brazzaville que certaines maladies empêchaient bon nombre de Congolais d'atteindre le troisième âge. Le Pr Georges Moyen parlait ainsi à l'occasion de la Journée mondiale de la santé célébrée le 7 avril de chaque année. « Les principaux problèmes de santé des personnes âgées au Congo sont documentés. La morbidité et la mortalité sont dominées par l'hypertension artérielle et ses complications, les infections respiratoires, les cancers et les rhumatismes », a notamment commenté le ministre.

S'appuyant sur les statistiques nationales, Georges Moyen a expliqué que l'espérance de vie au Congo était de 51,3 ans. Le taux de personnes âgées de plus 60 ans s'élève à 4,9% tandis que celui des sujets de 65 ans est de 3,2%. Le nombre des Congolais du troisième âge oscille entre 120 000 et 190 000 personnes. Des chiffres qui s'avèrent alarmants pour une population de près de 4 millions d'habitants, selon le recensement général des populations et des habitations de 2007.

Pour pallier cette difficulté, Georges Moyen a assuré que l'université Marien-Ngouabi formait depuis deux ans des gériatres congolais à la faculté des sciences de la santé. C'est d'ailleurs pour la même cause, a-t-il poursuivi, que l'année 2012 a été déclarée par le président de République Année de la santé. Depuis lors, le département que dirige Georges Moyen a mis en place un service entièrement chargé de la santé des personnes du troisième âge placé au sein de la direction de la santé et de la famille.

Le ministre de la Santé a aussi invité la société congolaise à bannir les stéréotypes qui méprisent les personnes âgées afin qu'elles retrouvent la place qui leur revient dans la communauté. Il a également demandé à la jeunesse congolaise de promouvoir la santé dans ses pratiques quotidiennes et tout ce qui contribue à la bonne santé.

« Bien vieillir dépend de nombreux facteurs, essentiellement de notre alimentation, de la pratique ou non d'une activité physique et de notre exposition à des risques pour la santé, par exemple les comportements sexuels à risque, la consommation de tabac, d'alcool, l'exposition à des substances toxiques », a-t-il conclu.

Rappelons que la Journée mondiale de la santé a été célébrée cette année sous le thème « Le vieillissement et la santé », avec pour slogan : « Une bonne santé pour mieux vieillir ».

Tiras Andang

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !