Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

VIH/Sida : un traitement préventif disponible - 17/07/2012 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'antirétroviral Truvada, premier traitement préventif contre le sida, a été mis sur le marché américain lundi 16 juillet, a publié dans un communiqué la FDA (Food and Drug Administration), une agence américaine des médicaments. Le médicament, souligne-t-on, vise à réduire le risque de contamination à haut risque des sujets sains. Destiné à être utilisé à titre préventif, le Truvada sera pris sans pour autant négliger des mesures prophylactiques comme l'usage des préservatifs et autres pratiques de prévention pour empêcher la transmission du virus du VIH.

Selon la FDA, le médicament avait été initialement approuvé en août 2004 pour être utilisé avec d'autres antirétroviraux pour traiter des adultes contaminés par le VIH et des enfants de 12 ans et plus. Son efficacité préventive a été mise en évidence par les résultats d'un essai clinique mené de juillet 2007 à décembre 2009 dans six pays, dont le Brésil, l'Afrique du Sud et les États-Unis, et financé en grande partie par les instituts nationaux américains de la santé.

Bien que le produit ait réduit de 44 % le risque d'infection chez les hommes qui utilisaient également un préservatif, et diminué le risque d'infection jusqu'à 75 % chez les couples hétérosexuels, la posologie du Truvada poserait problème. Le taux de 44 % peut en effet chuter si le produit n'est pas pris tous les jours. Selon plusieurs experts et associations de lutte contre la maladie, ce point constituerait une raison de crainte. Ils redoutent un manque de vigilance qui conduirait à une exposition au VIH, surtout si le sujet n'a pas utilisé de préservatif lors d'un rapport sexuel.

Autre motif de doute, le prix élevé du traitement estimé par année à 14 000 dollars, soit environ 7 millions de FCFA. Ce qui exposerait les patients à une utilisation plutôt épisodique.

Quentin Loubou

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !