Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le gouvernement veut sécuriser les stocks de traitements contre le VIH/sida - 17/09/2012 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un important lot d'antirétroviraux a été réceptionné provisoirement le 17 septembre par le ministère de la Santé et de la Population en vue de garantir la pérennité des traitements offerts gratuitement aux malades congolais du sida

Au total 138 cartons de médicaments venus d'un fournisseur indien sont entreposés au ministère de la Santé où des spécialistes de ce département, ceux du Programme national de lutte contre le sida et (PNLS) et de l'Unicef se sont assurés de leur conformité à la demande adressée.

Le lot contient notamment 118 cartons de Lopinavir, Nevirapine et Zidovudine, 15 cartons d'Abacavir et 5 cartons de Lamivudine, Nevirapine et Zidovudine. Leur montant n'a pas été révélé, cependant selon un membre du cabinet du ministre, « cette commande a été faite via l'Unicef, afin d'endiguer les peurs de rupture qui peuvent arriver dans la gestion des traitements contre le sida ».

Cette commande ponctuelle ne s'étant pas faite selon les mécanismes habituels de gestion des traitements antirétroviraux au Congo, suscite néanmoins plusieurs interrogations. Sur les motivations et surtout sur les conditions de stockage de ces produits. Le ministère de la Santé et le PNLS ne disposant pas de structures et de compétences adaptées à telle mission.

En effet, la Congolaise de médicaments essentiels et génériques (Comeg) chargée de ces opérations jusque-là, serait mise en liquidation selon des sources proches du ministère de tutelle. Des rumeurs persistantes et maintes fois démenties par le département sur la rupture des stocks de traitements anti-sida cacheraient-elles une gestion en deçà des attentes ? C'est la question à se poser.

L'on sait tout au moins qu'au cours de sa dernière session, le Sénat congolais a mis en place une commission chargée de vérifier la bonne utilisation des crédits étatiques mis à la disposition de cet établissement.

Thierry Noungou

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !