Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le VIH/sida : 22 % de réduction des nouvelles infections au Congo - 11/10/2012 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

À sa sortie d'audience accordée par le ministre de la Santé et de la Population, François Ibovi, le 10 octobre à son cabinet, le directeur exécutif de l'Onusida, Michel Sidibé, a révélé que le Congo faisait partie de ces pays africains pouvant maîtriser l'infection.

L'entretien entre ces deux hommes a porté sur la lutte contre le VIH/sida au niveau mondial, des progrès effectués sur la pandémie et l'effort du Congo dans la lutte contre la maladie. À cet effet, le directeur exécutif a souligné qu'on pouvait réduire de façon significative le nombre de nouvelles infections. « Le Congo fait partie de ces pays qui ont réduit de 22 % les nouvelles infections et nous pensons qu'en 2015, on aura entre de 2 à 3 % d'infection au maximum », a expliqué Michel Sidibé.

Rappelant la déclaration de Brazzaville portée par le président de la République du Congo qui a permis d'aller vers cette vision de zéro nouvelle infection, zéro discrimination et zéro décès, il a émis le souhait que le Congo soit l'un des premiers pays à annoncer qu'il n'y aurait plus d'enfants naissant avec le VIH.

Notons enfin que l'Onusida est une organisation qui coordonne l'effort d'organisation dans la gestion des médicaments. La distribution de ces médicaments doit se faire d'une façon effective afin que les malades y aient accès de façon permanente.

Outre cet entretien, le directeur d'ENI Congo, Luka Cosentino, a été également reçu par le ministre de la Santé. Ils ont discuté de la question de la coopération entre cette société et le gouvernement congolais dans le domaine de la santé.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !