Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Près de 175 000 enfants souffrent de malnutrition chronique au Congo - 29/10/2012 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le chiffre d'enfants de 0 à 5 ans, soit un taux de prévalence de 24,4%, a été donné par la représentante du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) au Congo, Marianne Flach. C'était à l'occasion de la cérémonie d'ouverture de l'atelier sous-régional de planification et de programmation pour la réduction en faveur de la malnutrition chronique, patronnée par le directeur de cabinet du ministère de la Santé et de la Population, Jean-Philippe Ngakosso.

La rencontre est organisée du 29 au 5 novembre à Elonda, à Kintélé, à quelques kilomètres de Brazzaville, dans l'objectif d'obtenir une compréhension commune de la malnutrition chronique et rôle des différents secteurs.

Il s'agit entre autre d'avoir une analyse approfondie des domaines clés d'interventions spécifiques et favorables à la malnutrition, de comprendre les systèmes, les structures et les organisations en appui à la réduction de la malnutrition chronique et de développer une feuille de route par pays, dans le but de combler les lacunes dans les stratégies de réduction du retard de croissance. Prennent part à ses assises, les cadres et experts des problèmes de nutrition des pays tels le Cameroun, le Centrafrique, la République démocratique du Congo et le Congo, pays hôte.

Parmi les communications retenues à ces assises, figurent celles de l'épidémiologie de la malnutrition chronique par âge, zone géographique et par quintiles de pauvreté, interventions effectives pour la nutrition chronique, analyse des politiques et stratégies des pays basés sur les interventions efficaces et la priorisation et processus de prise de décision pour la malnutrition chronique.

Dans son mot de circonstance, la représentante de l'Unicef au Congo, Marianne Flach, a défini la malnutrition, donné les formes de la maladie, les caractéristiques et conséquences ainsi que le taux de prévalence des pays comme le Cameroun, la République démocratique du Congo et le Centrafrique.

Selon elle, la malnutrition est un fléau qui frappe plusieurs pays dans le monde et en Afrique. Elle est la cause des décès des enfants dans le monde. Il y a la forme aigue ou émaciation et celle moins visible et dangereuse qui affecte 195 millions d'enfants de moins de 5 ans dans le monde.

Les enfants mal nourris n'atteindront jamais leur plein potentiel de croissance. La malnutrition chronique varie par individu de 22 à 45% par individu de 2 à 3% pour ce qui concerne le produit international brut par an pour le pays. En ce qui concerne le taux de prévalence en République Démocratique du Congo, il est de 40,7%, au Cameroun 32,5% et en République Centrafricaine 40,7%.

Ouvrant les travaux, le directeur de cabinet du ministère de la Santé et de la Population, Jean-Philippe Ngakosso, a souligné que 39% d'enfants de moins de 5 ans, dont 46% en zone rurale et 32% en zone urbaine, étaient touchés par la malnutrition selon les statistiques de l'UNICEF.

En Afrique centrale, le taux de prévalence du retard de croissance lié à la malnutrition varie entre 24 et 43%.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !