Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Une épidémie de choléra déclarée à Pointe-Noire - 03/12/2012 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le professeur Alexis Elira Dokekias, directeur général de la Santé, a annoncé la présence du choléra dans la ville océane, au cours d'une adresse faite le 30 novembre à l'endroit des directeurs des hôpitaux de Pointe-Noire, des médecins chefs et des services spécialisés. Lors de cette réunion de travail tenue à la direction départementale de la Santé, le professeur Alexis Elira Dokékias a entretenu les responsables sanitaires sur la gestion de la période post sinistre, suite aux inondations des 17 et 18 novembre, et sur la surveillance épidémiologique.

Selon ses propos, 9 cas de choléra sont déclarés dans les hôpitaux de Pointe-Noire. Ces cas sont survenus au lendemain du déluge qui a mis la plupart des quartiers de Pointe-Noire sous les eaux. Dans certains quartiers, les eaux ont même atteint les toits des maisons. « L'existence du choléra à Pointe-Noire ne nous étonne pas puisque cette ville est comptée parmi les zones à risque compte tenu de sa nappe phréatique. Ainsi, dès qu'un seul cas de choléra est constaté, on déclare l'existence d'une épidémie », a-t-il expliqué. Et d'ajouter : « Sans exagérer, sans apeurer la population, nous sommes face à une épidémie de choléra. C'est la raison pour laquelle nous lançons un appel pour dire que les risques de maladie sont là. La population doit donc prendre les précautions qui s'imposent. »

Face aux risques et à la menace de cette épidémie, le directeur général de la Santé a demandé aux différents responsables des structures de santé de faire respecter les règles élémentaires de santé, à savoir se laver les mains au savon, laver les aliments avant de les cuire ou avant le repas, garder les latrines propres, éviter les aliments crus, etc.

De son côté, le centre d'hygiène publique a envoyé ses agents dans les différents quartiers de la ville pour sensibiliser la population à l'observation de ces règles et procéder à la désinfection, la dératisation et la désinsectisation des habitations et lieux du sinistre.

Hervé Brice Mampouya

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !