Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Nombreux sont les facteurs dans l'apparition et le développement du cancer - 04/02/2013 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le tabac, l'alcool, une alimentation non équilibrée et non diversifiée, ont été pointés du doigt par le ministre de la Santé et de la Population, François Ibovi, lors du focus organisé le 4 février, sur le thème « Cancer : le saviez-vous ? » « Le traitement du cancer entraîne de bons résultats lorsqu'il est dépisté tôt », a déclaré le ministre. Se tenant dans l'auditorium du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville, le focus était organisé à l'occasion de la célébration de la Journée internationale de lutte contre le cancer, par le ministère de tutelle, en partenariat avec les associations de lutte contre le cancer.

Le tabac cause près de 90% des cancers du poumon, de 50 à 70% des cancers aéro-digestifs (bouche, larynx et œsophage), de 40% des cancers de la vessie et de 30% des cancers du pancréas. L'alcool est responsable de près de 16% de cancers. Outre ces facteurs responsables de la maladie, on peut également citer l'absence d'activité physique régulière, la surexposition aux rayons ultraviolets, la pollution atmosphérique, ainsi que l'alimentation non équilibrée et non diversifiée ne privilégiant pas les fruits et légumes.

François Ibovi a souligné que d'autres facteurs restaient encore mal connus. C'est pourquoi, la mortalité du cancer ne peut être réduite que par la prévention et le dépistage. Par ailleurs, la prévention permet de réduire la fréquence des cancers primitifs du foie et du col de l'utérus. Elle se fait également par la vaccination contre l'hépatite B et le virus papilloma.

Le ministre a émis le souhait que le ministère qu'il dirige puisse se doter d'un plan sectoriel stratégique et opérationnel 2013-2017, parallèlement au plan national intégré 2012-2016. Car c'est au gouvernement de prendre des mesures vigoureuses pour le renforcement des mécanismes de lutte contre le cancer. Parmi ces mesures, figurent, la vaccination pour tous contre l'hépatite B et le virus papilloma, le dépistage organisé ou individuel en vue d'un diagnostic précoce, l'accessibilité des patients au traitement, la sensibilisation de la population sur le cancer et ses complications ainsi que la mise en place d'un centre équipé de nouvelles technologies de lutte contre le cancer.

Le focus marquant la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le cancer a été ponctué par une série de communications. Parmi celles-ci, l'on note celles sur « l'épidémiologie des cancers au Congo », donnée par le Pr. Nkoua Mbon et sur « l'intérêt du dépistage » développée par le Pr. Judith Nsondé Malanda.
Le Pr. Nkoua Mbon a centré sa communication sur les cancers les plus fréquents, le nombre de nouveaux cas, la prise en charge, les points faibles et quelques suggestions pour la maladie. Selon l'orateur, Brazzaville a enregistré 509 cas en 2011. Les cancers les plus enregistrés concernaient la prostate avec 23%, le sein 22%, le col de l'utérus 9,4%, le foie et le sang.

En ce qui concerne la prise en charge du cancer, les patients sont dirigés vers le service de cancérologie du CHU et celui d'imagerie médicale. Cependant, au niveau du plateau technique, le CHU manque de ressources humaines et de biologistes.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !