Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

La drépanocytose, priorité de santé ! - 02/12/2006 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

En juin 2005 se sont tenus à Brazzaville les premiers Etats généraux de la drépanocytose. Un évènement qui rassembla plus d'une centaine de scientifiques, de médecins et de chercheurs d'Afrique, d'Europe, d'Amérique, d'Asie, du Moyen-Orient, mais également des malades drépanocytaires. Les travaux qui se déroulèrent au palais du Parlement furent marqués par des tables rondes et des ateliers sur des thèmes tels que la prise en charge des urgences, les complications infectieuses, la transfusion de l'anémie.

Après Paris en 2002, et Cotonou en 2005, c'est à Dakar que s'est tenu du 22 au 24 novembre le 3e congrès scientifique international de l'Organisation de la lutte contre la drépanocytose. Cette nouvelle rencontre, soutenue par l'association « Education santé » que les premières dames d'Afrique ont instituée a été ouverte par le président Abdoulaye Wade qui avait à ses côtés les Premières dames du Sénégal, du Congo, du Mali, du Bénin, de la Centrafrique et du Tchad. Ces dernières ont notamment mis l'accent sur la prise en charge de la drépanocytose dans les pays en développement, sur la nécessité de faire mieux connaître la maladie du public, sur l'urgence de demander aux gouvernements africains et aux institutions internationales de reconnaître la maladie comme une priorité de santé publique.

La sensibilisation, l'information, la formation ont ainsi figuré en bonne place dans le programme de ce 3e congrès. Si elles sont bien assimilées, ont souligné les Premières dames, ces actions permettront aux patients de bénéficier des progrès qui sont actuellement réalisés dans la prise en charge de la maladie dans les pays développés.

Près de deux cent chercheurs, scientifiques et décideurs ont pris part à la conférence de Dakar. Deux cent personnalités qui se sont engagées à lutter plus efficacement contre la drépanocytose, une maladie qui fait des milliers de morts chaque année et que l'on considère aujourd'hui comme la maladie génétique la plus répandue dans le monde. Les épouses des chefs d'Etat africains, qui se battent avec la dernière énergie pour cette grande cause, souhaitent maintenant donner une autre image à la maladie.

Comme l'a précisé la Première dame du Congo, Antoinette Sassou N'Guesso, «à l'instar des autres maladies comme le VIH/Sida, le paludisme, la tuberculose et autres, la drépanocytose doit sortir de son isolement et bénéficier des concours des gouvernements et des autres partenaires ou bailleurs de fonds.»

La drépanocytose, communément appelée anémie SS, est une maladie héréditaire découverte il y a un siècle. Elle atteint les globules rouges du sang, provoquant la formation d'une protéine hémoglobine anormale qui détruit les globules rouges et entraîne des douleurs intenses. La drépanocytose est la plus fréquente des hémoglobinopathies dans le monde, avec près de 50 millions de personnes atteintes. Elle est répandue en Afrique, mais on la trouve aussi en Amérique du sud, chez les Afro-américains et, aux Antilles. Pour l'instant, il n'existe aucun remède et l'essentiel du traitement consiste à prendre en charge les symptômes résultant de la crise, la transfusion demeurant le seul traitement d'urgence en cas d'anémie profonde.

Bélinda Ayessa

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !