Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Les agents de santé de trois départements formés à la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA - 09/03/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Près d'une quarantaine d'agents de santé des départements du Niari, de la Lekoumou et de la Bouenza ont suivi au début du mois de mars une formation relative à la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH/SIDA. Organisé par le Programme national de lutte contre le SIDA (PNLS), cet atelier avait pour objectif de sensibiliser les participants aux principales composantes de la prise en charge globale d'un séropositif à savoir la prise en charge médicale, la prise en charge pharmaceutique, la prise en charge psychosociale et la prise en charge nutritionnelle.

La prise en charge médicale consiste à réaliser un diagnostic et à déterminer le traitement idoine. Elle permet au médecin de prescrire au malade les médicaments antirétroviraux qui conviennent à son cas. Le traitement antirétroviral présente plusieurs particularités et tous les séropositifs ne sont pas toujours soumis à ce traitement.

La prise en charge pharmaceutique a pour objet de dispenser aux malades les médicaments antirétroviraux tandis que la prise en charge nutritionnelle se charge de leur proposer les aliments qui conviennent avant, pendant et après le traitement.
Enfin, tout problème de santé a toujours des implications sur un plan social et économique. C'est à ce niveau qu'intervient la prise en charge psychosociale des personnes vivant avec le VIH/SIDA.

Les formateurs ont ensuite évalué les capacités des hôpitaux de Dolisie, Mossendjo, Nkayi, Madingou et Sibiti dans le but d'y installer des unités hospitalières de prise en charge.
Ils ont déploré cependant le fait que le plateau technique des services sanitaires dans les hôpitaux ciblés n'est pas à la hauteur des attentes. Aussi, ont-ils interpellé les décideurs pour que ces établissements soient dotés des équipements techniques nécessaires notamment au niveau des laboratoires pour que soient réalisés les bons diagnostics. Ces unités seront animées par des médecins, des sages femmes, des techniciens en pharmacie et en laboratoire, des monitrices assistantes sociales ou puéricultrices.

Dans les prochains jours, un atelier similaire sera organisé dans la partie septentrionale du Congo, plus précisément à Oyo, qui regroupera les agents de santé de plusieurs départements de la partie nord du pays.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !