Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le système des Nations unies apporte son soutien à la lutte contre le SIDA dans le Pool - 26/03/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l'occasion du lancement de la campagne de sensibilisation sur le VIH/SIDA et la pauvreté, le 23 mars à Kinkala dans le département du Pool, le système des Nations unies au Congo a manifesté sa détermination à appuyer les efforts de l'Organisation des premières dames d'Afrique contre le SIDA (OPDAS) et de la Fondation Congo assistance (FCA), dans la lutte contre la pandémie du SIDA.

«Le système des Nations unies soutient l'action de lutte contre le VIH/SIDA que vous venez de lancer aujourd'hui dans le département du Pool, et s'engage à poursuivre résolument des interventions en la matière», a indiqué la représentante de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Nafo Traoré, au nom du coordonnateur des agences des Nations unies au Congo.
L'engagement du système des Nations unies à poursuivre les interventions en matière de lutte contre le SIDA, s'inscrit dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), sachant que le PNUD travaille pour prévenir la prolifération du VIH/SIDA et à réduire son impact. En qualité de partenaire au développement, il aide les pays, d'une part à placer la pandémie au centre de leurs stratégies nationales de développement et de réduction de la pauvreté, d'autre part à constituer des capacités nationales afin d'apporter une réponse coordonnée et efficace à l'épidémie.

Lors de sa visite dans le Pool, le bureau du système des Nations unies du département a remis à la présidente de l'OPDAS, Antoinette Sassou N'Guesso, pour le compte de l'hôpital central de Kinkala, un purificateur d'eau devant servir à la maternité. D'une contenance de 10 litres, le purificateur fournira à la maternité de cet hôpital une eau de qualité afin de mettre les enfants et les femmes à l'abri des maladies hydriques, dont le choléra.

Oeuvrant aussi pour la réduction de la pauvreté et le développement, le système des Nations unies a par ailleurs fait don d'un moulin à foufou à la communauté de Ntari Ngouari, une localité du Pool qui s'est investi dans la processus de retour à la paix et à la resocialisation des ex-combattants.

Le bureau des Nations unies qui a officiellement ouvert dans le département du Pool en avril 2005, a pour mission de superviser les différents projets et actions menés par les agences du système des Nations unies dans la partie sud du Congo (Pool, Bouenza, Lékoumou et Niari), visant à consolider la paix, lutter contre le SIDA et la pauvreté, appuyer l'éducation de base et la réintégration socio-économique des jeunes.

Par exemple, dans le cadre du relèvement des communautés et de la réintégration sociale des jeunes à risque, un projet conçu sur la base d'un accord avec les partenaires promeut les activités génératrices de revenu à travers le développement de microprojets, l'amélioration de l'hygiène et l'assainissement de l'environnement. Ce projet a pour but de réduire la propagation des maladies contagieuses et de promouvoir l'éducation civique et la culture de la paix afin d'assurer une cohabitation pacifique et contribuer à la réconciliation nationale.

Un autre projet, qui concerne la réhabilitation des écoles, l'agriculture et l'environnement, et qui a déjà bénéficié d'un soutien financier de la Suède (575 540 dollars US) et du Japon (1 047 629 dollars US), vise à atteindre près de 7 000 jeunes dans les quatre départements du Sud du Congo. «Les statistiques de ce jour relèvent que plus de la moitié des groupes cibles a déjà été atteint (52 %), soit 3 600 personnes», a indiqué l'un des responsables du bureau des Nations unies, Eloi Kouadio IV. Selon lui, 15 autres microprojets ont déjà été réalisés avec les jeunes du Pool.

Guy-Gervais Kitina

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !