Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le ministre de la Santé et la directrice de l'OMS discutent du développement sanitaire au Congo - 16/04/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Comment développer les systèmes sanitaires au Congo, telle était la question débattue entre le ministre congolais de la Santé, Emilienne Raoul, et la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan, en séjour de travail au Congo la semaine dernière à l'occasion de la 38e réunion régionale du programme de l'OMS pour l'Afrique. « Nous avons parlé des problèmes de santé, mais aussi de tous ses déterminants. C'est une question intersectorielle qui ne regarde pas uniquement le département de la Santé mais exige le concours des autres ministères », a déclaré Emilienne Raoul. « S'il n'y a pas d'eau, d'électricité, de routes, on ne peut pas promouvoir la santé », a ajouté le ministre de la Santé.

Emilienne Raoul a indiqué qu'elle a évoqué avec la directrice de l'OMS la feuille de route entre le Congo et cette agence de l'Onu pour réduire la mortalité néonatale et maternelle. Le Congo est le pays d'Afrique qui présente le taux le plus élevé de mortalité néonatale. « Sur 1 000 naissances, il y a 33 décès. Les causes sont connues », a affirmé le ministre de la Santé.
Cet entretien a porté sur la part du budget que les pays africains et le Congo en particulier devraient consacrer à la santé. « Nos pays doivent faire un effort pour atteindre un niveau acceptable afin de répondre aux besoins sanitaires », a dit Emilienne Raoul.
La question avait été au centre de la réunion des ministres africains de la Santé, tenue récemment en Afrique du Sud. Les participants avaient estimé que le budget minimum consacré à la santé devait atteindre au moins 15 % du budget total d'un pays.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !